- Page 2

  • Mes rêves sur mon front (25, à suivre)

    Imprimer

    65
     Les lois ne sont parfaites que pour ceux qui les ont inventées.

    66
     Les discours politiques, ce sont des coups de marteau qui essayent de façonner notre esprit.

    Lien permanent 0 commentaire
  • Mes rêves sur mon front (24, à suivre)

    Imprimer

    63
     Le sentiment de culpabilité aggravé risque-t-il de transformer le citoyen apolitique en farouche partisan de l’écologie?
     «Qui pollue paie» est une pilule que les  personnes en bonne santé ont de la peine à avaler. 

    64
     Pendant que le riche soigne son image, le pauvre a de la peine à se soigner.

    Lien permanent 2 commentaires
  • Les femmes arabes!

    Imprimer

    Personnellement, je plains les femmes arabes, surtout les femmes musulmanes...

    Lien permanent 4 commentaires
  • Bonne fête les femmes!

    Imprimer

    ... , ... La guerre des sexes est terminée! Fêtons la journée de la femme! ...

    Lien permanent 4 commentaires
  • Le visage, miroir de l'âme?

    Imprimer

    Quand la fiction dépasse la réalité. Non, pardon, quand le visuel dépasse l'écrit... Le visage est le miroir de l'âme, a dit Cicéron. Alors tâchez de me lire attentivement à travers lui!...

    Lien permanent 2 commentaires
  • Le rat de goût (6, à suivre)

    Imprimer

    Le rat de goût.jpg- Quel amalgame moléculaire ou quel parfum vous a permit de croire que j’ai visité le tombeau de Jésus? Et puis c’est qui ce type?
     Quasi effrayé, il me demande:
     - Vraiment, vous ne savez pas qui c’est?
     - ...
     Il poursuit tristement:
     - Je vous plains... Pourtant, son exécution a laissé de sérieuses traces. Encore visibles de nos jours et à l’œil nu!
     - Où ça?
     - Dans et sur la pierre.
     - Comment ça?
     - Rato, vous sous-estimez la police, comme tous les intellectuels de votre genre et je vous comprends. Mais nous avons beaucoup évolué depuis quelques années, vous savez. De nos jours, nous n’engageons plus n’importe quel fils de flic. Pour entrer dans cette noble confrérie, il faut avoir fait de sérieuses études...
     - Comme mécanicien ou charpentier?
     - Mon cher ami, vous confondez notre monde avec celui des gens de l’Au-delà.
     - Les humains ont les gendarmes qu’ils méritent, pas nous!
     - C’est justement ce que j’essaye de vous expliquer. Nous avons changé de philosophie. De psychologie. De religion, si vous permettez cette expression. Nous avons pensé que le niveau intellectuel des agents de l’ordre public devait dépasser la barre de la moyenne...
     - Eh bien, c’est raté.
     - Explique-vous!
     - Mettre quelqu’un en prison pour soi-disant avoir fait l’apologie aux espaces dangereux, c’est un acte digne d’un pervers rétrograde et non pas celui d’un esprit cultivé voué au progrès de notre civilisation.
     - Je l’admets.
     - Alors, pourquoi suis-je ici?
     - En partie.
     - Comme toujours!
     - ...
     - Sommes-nous en train de jouer au chat et à la souris? Nous sommes entre rongeurs de la même espèce, que je sache!

    Lien permanent 2 commentaires
  • La Suisse?

    Imprimer

     La Suisse, pour ne citer qu’elle, me fait penser à un père indigne qui gaspille une bonne partie de sa paie en buvant et en jouant aux cartes tous les soirs avec des types de son espèce et qui, à moitié ivre, déclare à sa femme, en rentrant à minuit:
     - Les copains, c’est sacré... question de solidarité.

     En effet, malgré le chômage, le manque de logements et la pauvreté toujours plus galopante, au nom de la solidarité internationale, de l’humanité ou de Dieu sait quoi encore, la Suisse, la fleur au fusil, ouvre ses portes d'entrée et de sortie, ses abris sans fenêtres, ses maisons à moitié closes et ses coffres, privés et publiques, aux terrifiés de la guerre.

     Moralité: la culpabilité n’est pas la même pour tout le monde.

     

    Lien permanent 2 commentaires
  • Mes rêves sur mon front (23, à suivre)

    Imprimer

    60
     Je suis, malgré moi, un antisystème car j’ai toujours refusé de me soumettre comme un esclave aux idées dominantes.

    61
     Mon âme est mon bien, l’unique vraie richesse qui m’appartient, à moi seul... Si par faiblesse ou folie, je décidais de la vendre à la plus sublime des divinités, je commettrais l’erreur de m’engager vers un monde encore plus divisé.

    Lien permanent 2 commentaires
  • Mes rêves sur mon front (22, à suivre)

    Imprimer

    56
     La fessée est la prémisse d’un viol.

    57
     Les parents qui ne savent pas éduquer n’hésitent pas à punir.

    58
     Châtier un enfant, c’est blesser l’homme ou la femme de demain.

    59
     Les enfants grandissent en écoutant et en observant... Ils reproduirons les gestes de leurs parents.

    Lien permanent 0 commentaire
  • Au nom de...

    Imprimer

    - Au nom de la liberté, donne-moi des armes!
    - Au nom de la paix, je te vends tout ce que tu veux.
    - Au nom de la guerre, accueille-moi chez toi!
    - Au nom de l’humanité, je te loge dans un abri.
    - Au nom de Dieu, je te remercie.
    - Au nom du fric, ne rêve pas trop!  

    Lien permanent 2 commentaires