Henriette d'Orbe (7, à suivre)

Imprimer

 Mon aïeule Henriette d'Orbe Hank Vogel.jpgHenri de Montbéliard épouse le 18 janvier 1383 Marie de Châtillon, vicomtesse de Blaigny.

 En 1387 nait de ce mariage Henriette d’Orbe. Et suivront trois autres filles: Marguerite, Jeanne et Agnès. 

 Un jour, à l’âge de cinq ou six ans, cette blondinette aux yeux bleus, en regardant par la fenêtre de sa chambre, elle aperçoit au loin un garçonnet, accompagné d’un âne, en train de fouiller le sol du domaine familiale.

 - Que cherche-t-il le vilain? se demande-t-elle. Des vers de terre, des truffes ou un trésor?

 Très curieuse de nature et parfois trop, l’enfant prodige de Montbéliard arrive, tant bien que mal, à s’échapper de son château protégé et à se rendre à l’endroit où se trouvent le petit intrus et l’animal.

 Mais voilà qu’à peine là le bourricot se met aussitôt à braire. Si fort que la noble fillette s’effraye, recul d’un pas, trébuche et tombe par terre.

 Le garçon éclate de rire. Puis il l’aide à se relever en plaisantant:

 - Roscelin, humble chevalier entièrement dévoué à vous, chère princesse.

 - Comtesse mais plus tard, corrige-t-elle toute énervée. Moi, c’est Henriette...

 - Je sais.

 - Pourquoi a-t-elle essayé de me tuer, ta bête?

 - Ma bête s’appelle Marion... et elle est loin d’être bête...   

Lien permanent 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.