Deux mille vingt-deux (7, à suivre)

Imprimer

 Deux mille vingt-deux de Hank Vogel.jpg- On se dit tu? me demande-t-elle.

 - Quelle preuve? je répète.

 - Oui ou non? s’énerve-t-elle.

 - Pourquoi pas, j’accepte mollement... Je m’appelle Ulysse Fos et toi?

 - Moi, c’est Luna Park. Ce qui fait souvent sourire la majorité des cons.

 Je garde mon sérieux.

 Elle me dévisage puis elle m’explique:

 - J’en ai maintenant doublement la certitude que tu n’es pas d’ici mais que tu pourrais l’être ou le devenir avec un peu de volonté ou le besoin de soutenir une âme chère... Es-tu marié ou as-tu une copine?

 Je secoue la tête.

 Et elle me mitraille de questions, m’empêchant ainsi à répondre à chacune d’elles soit: 

 - Pourrais-tu épouser une fille du coin? Ou comme moi? Je vois, tu préfères mieux les grosses, non? Ou plutôt les hommes? Sais-tu que les pédés passent régulièrement à tabac dans nos soi-disant accueillantes cités? Avec la bénédictions de la police, du président et du patriarche? Des prêtres, c’est moins sûr vu qu’ils adorent partouzer avec les nones et les minets... Et que les femmes ne sont guère mieux servies? Qui estimes-tu le plus les grenouilles de bénitier ou les femen? Celles qui ne se préoccupent que leur foi personnelle ou...

 - En fais-tu partie? je coupe.

 - Auxquelles penses-tu?

 - A celles qui luttent pour la liberté et l’égalité des deux sexes, en vérité.

 - Pas encore mais pour bientôt. 

 - Tu as donc décidé de suivre les traces d’Inna Chevtchenko...

 - Tu la connais?

 - De réputation. Une telle force ne passe pas inaperçue.

 - Et?

 - Ses seins valent cent mille fois plus que les couilles de la plupart des politiciens.

 Elle rougit, étonnamment...

We_don't_want_Euro_2012.jpg

Inna Chevtchenko, à gauche (pour plus d'info... cliquez sur la photo)

Lien permanent 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.