L'espionne et moi (7, à suivre)

Imprimer

L'espionne et moi Hank Vogel.jpg- Et pour cause?

 Je préfère me taire et ne rien savoir. J’avale mon café. 

 Mais trois secondes plus tard, je me trouve une réponse précise à sa vague question:  une bande de vieux professeurs de littéraire en habit vert d’académicien, la braguette ouverte et le canari en live à la place de l’épée, défile dans ma petite cervelle.

 - Tu es moins curieux qu’avant, me dit-elle. A quoi à qui penses-tu? A mes clients ou à ces gouines?...  Si cette histoire de viol, nouvelle version, te préoccupe tant, alors raconte-moi tout de A à Z. Ça te soulagera les méninges.

 - Vraiment?

 - Vraiment, crois-moi! J’ai de l’expérience dans ce domaine.

 Et je me lance, fier tel un coq dans un poulailler surpeuplé:

 - Tout est parti, certainement, de deux vidéos que j’ai mises sur YouTube dont l’une a été réalisée par ma fille sur et avec son arrière-grand-père qui était mort depuis près d’un siècle mais qui a réapparu grâce à une application qui donne vie et fait parler les vieilles photos. Et l’autre par moi sur moi avec la même applique. La première souligne en catimini que ma famille est prolifère. La seconde qu’elle transpire de noblesse.

 - Comment ça?

 - D’après des généalogistes israéliens, je serais un des descendants du Comte Engelbert I de Nassau et de son épouse Jeanne de Polanen dont ferait également parti la reine Béatrix des Pays-Bas.

 - La bougresse! s’exclame-t-elle.

 - Non, c’est ma cousine! je corrige.

 - Et alors?

 - Contrairement à leurs idées pro-ontogénétiques et anti-phylogénétiques...

 - Plus vulgairement, s’il te plaît!

 - Malgré le fait qu’elles soient persuadées que l’éducation prime sur l’hérédité, par procuration ou conditionnement universitaire vraisemblablement, les deux sardines du bocal Piaget ont mordu à l’hameçon.

 - Et?

 - J’attends le résultat de mes gamètes.

 - Quelles gamètes?

 - Mâles forcément.

 - Je ne te suis pas.

 - J’attends des nouvelles des tribades... Sont-elles enceintes, oui ou non?...

Lien permanent 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.