L'espionne et moi (4, à suivre)

Imprimer

 L'espionne et moi Hank Vogel.jpgAprès ce geste social, de cordialité, né certainement au lendemain de la première guerre fratricide de tous les temps, vu le nombre d’habitants qu’il y a sur terre, ma chère Louise de jadis me dit:

 - Tu peux arrêter de faire le zouave maintenant.

 - Je... je... nene... con... comprends pas, je  bégaie.

 - Ta caméra! Elle est allumée.

 - Zut! Où ai-je la tête?

 Et je l’éteins aussitôt.

 - Menteur! s’exclame-t-elle en souriant.

 - Quel œil! je rétorque... Je remarque que  ton sens de l’observation n’a pas vieilli d’un quota.

 - Ni lui ni le reste... j’espère. Non?

 - Au contraire.

 - C’est-à-dire?

 - On va se boire un verre et je répondrai à fond à ta question. O.K.?

 - O.K.!...

L'espionne et moi de Hank Vogel*.jpg

Louise avant et maintenant (simulation avec la photo d'un sosie)

Lien permanent 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.