Tell une hirondelle sans nid (14, à suivre)

Imprimer

Tell une hirondelle sans nid de Hank Vogel.jpg- Alors mon gars, quoi de neuf?

 - ...

 - Rien?... En effet, rien n’est neuf sous le soleil pour ceux qui voient tout en noir et j’ai l’impression que tu fais partie de ces gens-là... Oui, je pense cela de toi et un tas d’autres choses encore plus désagréables mais en vérité, tant pis pour la redondance, je ne sais rien de toi, strictement rien. En somme, mes pensées à ton égard ne sont que les fruits amers de tes actions et celles de tes complices, actifs et inactifs, en apparence, tels que tes admirateurs dans le milieu corrompu des affaires, de la culture et du sport. De ton Empire tant espéré et au-delà de ses frontières. Comme en France, par exemple, où des acteurs de cinéma te portent inconditionnellement aux nus. Ou te portaient, soyons tout de même indulgents envers ces mecs-là, vieillissant dans l’alcool et le déni! Bien que les enfants de Pétain retournent facilement leur veste aussi bien sobres que bourrés.   

 - Prout!

 - Tu souris ou je délire?

 - ...

 - Cesse de donner du fil à retordre à mes tendres neurones! Par crainte d’être sur écoute, subite et temporaire sous ton règne éphémère je précise, j’ai mis fin à deux aventures littéraires. L’une prémonitoire et l’autre mémoriale...

 - Z...

 - Tu grimaces maintenant?...

Lien permanent 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.