Ne me volez pas ma perle (4, à suivre)

Imprimer

 Ne me volez pas ma perle de Hank Vogel.jpgEntre parenthèses, une fois de plus et ce n’est pas fini, certaines personnes pourraient penser que je jongle facilement avec mes origines ou mes nationalités. D’après elles, cela pourrait être dû à ma participation à de nombreuses beuveries organisées par une société complotiste dont je serais le président, à une dépression vacillante ou en phase terminale, à un vieillissement trop précoce ou à un truc que seul Dieu serait capable de diagnostiquer sans la moindre faille. Malheureusement pour elles, il en est rien. Mais je tiens tout de même à mettre les points sur les i afin qu’aucune nébuleuse mentale ne vienne à l’avenir assombrir mon discours.

 Je suis ce que je suis et ce que je pense être ou vouloir être. C’est-à-dire, par ordre alphabétique: africain, américain, antarcticain, asiatique, européen et océanien.

 Et je suis heureux partout où la paix et la liberté règnent en maîtresses absolues. Mais très heureux que sur une île quasi déserte, loin de tout bavardage urbain...

Ne me volez pas ma perle de Hank Vogel*.jpg

Hank Vogel alias Has sur son son île promise

Lien permanent 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.