Un amour entre les gouttes (4, à suivre)

Imprimer

Un amour entre les gouttes, Hank Vogel.jpgToc, toc!

 Le silence total.

 Re toc, toc!

 - N’insiste pas, pousse et entre, m’ordonne mon ange gardien. On est sourd d’office aux autres, au royaume des prétentieux. 

 J’obéis.

 - Tu es chez les grands maintenant, m’explique-t-il.

 Je me sens un peu paumé, tristement perdu dans l’inconnu.

 - Pas tout à fait, chez les semi ou les pseudo grands, corrige-t-il pour me rassurer. Professeurs et collégiens... ils pètent tous ou presque plus haut que leur cul. Mais n’oublie jamais que ce n’est que du vent. Un vent insignifiant, certes, mais qui peut toujours tourner au vinaigre si tu lui donne de l’importance. Sois donc très attentif et prudent face aux connards qui cherchent à t'humilier ou à te rabaisser! Et ils sont nombreux dans ce petit cercle infernal. Sûrement trop nombreux. Fini la belle époque d’Au secours les parents! Désormais, tu seras obligé de te défendre tout seul et de prouver à ces zigotos ce que tu vaux. Fini aussi les tendres jours du tutoiement des enseignants envers les gamins. Ici, d’une tranchée à l’autre, on se dit vous. Comme avant ou après la guerre, en temps de paix. Une paix bien sournoise. 

 Zut! me dis-je. 

 - Il ne t’est quasi plus possible de faire marche arrière, m’avertit sourdement un démon avec joie. On ne plaisante pas avec les inscriptions au pays des descendants de Calvin. Tous des bâtards et des vendus, d’après l’arrière-petit-fils d’un curé savoyard quand l’Algérie était un département français avant la Savoie. Soit tu fonces tout droit et c’est la victoire, soit tu roules trop doucement et en zigzaguant et c’est minuit à midi. 

 Merde alors!       

  Malgré ces avertissements peu encourageants, je reste optimiste et fier d’être  inscrit en deuxième année du Collège Moderne de Genève, cité conditionnée par ce réformateur problématique. La 2 DS. D par pur hasard et non pas pour Dieu mais S pour scientifique.

 Nous sommes en l’an de grâce 1961. J’ai quinze ans et suis encore puceau. Ou à moitié si l’on considère la masturbation comme le premier pas, sérieux et libérateur, dans le domaine sexuel d'un individu.

 Mon maître de classe, surnommé Chou-fleur, me demande gentiment:

 - Vers quel métier songez-vous vous orienter?

 - Chimiste, géologue ou spécialiste en minéralogie et en paléontologie, je lui réponds sûr de moi.

 Il me toise... non pas lui, il me dévisage  puis il me dit:

 - Rien n’est gagné d’avance. Vous êtes conscient que vous êtes à l’essai durant trois mois?

 - Absolument, Monsieur... Pourtant, j’ai réussi les examens d’entrée.

 - Je suis parfaitement au courant et navré mais c’est la règle... pour  ceux qui ont souhaité sauter une année ou qui viennent d’ailleurs...

Un amour entre les gouttes, Hank Vogel*.jpg

Moi vu par moi, projection dans le passé

Lien permanent 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.