Ma Mère, cette Italienne (24, à suivre)

Imprimer

 Ma Mère cette Italienne, Hank Vogel.jpgDans l’après-midi, l’Italienne révoltée se décida enfin à rendre visite à son ancien directeur, aux moustaches roussies par la cigarette.

 Il me trouvera sûrement une occupation parmi toutes celles qui opèrent dans l’ombre, se dit-elle.

 En descendant de la calèche, arabéya en égyptien, elle tomba nez à nez sur le mari de sa sœur Natalina, son beau-frère Georges Syriani.

 - Mais qu’est-ce que tu complotes là toute seule, dans cet endroit non sécurisé et malfamé? s’étonna le Syrien apatride d’un air soupçonneux. Ou l’apatride d’origine syrienne dont le nom de famille n’intriguait plus la belle famille, vu ses penchants quasi surnaturels pour l’Amérique. 

 - C’était mon quartier quand j’étais jeune fille, rétorqua-t-elle sans la moindre hésitation. Il a probablement beaucoup changé depuis... mais les Arabes me font moins peur que tes copains les Turcs...

 - Les Ottomans! corrigea-t-il aussitôt... C’est à cause d’eux que j’ai fui Alep et tu le sais bien. Tu appelles ça des copains, toi? 

 - Non, bien entendu.

 - Alors?

 - C’était pour te faire réagir. 

 - Pour quelle raison et dans quel but?

 - Depuis que cette cette bombe a explosé près de chez nous, je tremble comme une feuille après chaque alerte. Au moins pendant une heure. Bombardements ou pas.

 - Quel rapport?   

 - Je dois, tu dois, nous devons tous faire quelque chose afin qu’elle cesse, cette guerre crée par une bande de crétins et de fous furieux. 

 - Je fais déjà quelque chose... et toi?

 - C’est pour cela que je suis ici. J’espère trouver...

 - Je sais auprès de qui tu cherches. Malheureusement, le fumeur de players n’a rien en ce moment. Surtout pour les Italiens et les Italiennes qui on craché sur leur propre pays.

 - C’est faux! Comment peut-on cracher sur une nation que l’on ne reconnaît plus? Et puis, je possède maintenant le bon passeport, le vrai... le rouge à croix blanche...

 - Il n’a rien, je te répète! Mais moi, j’aurais une tâche fort bien rémunérée pour ton époux.

 - Vraiment?

 - Vraiment!

 - Parce qu’il est suisse et neutre?

 - Non, parce qu’il est honnête et sérieux.

 - Alors, accouche Georges!

 - Il s’agirait de tenir la comptabilité d’un  bateau espion qui navigue sous pavillon panaméen et qui transporte de la nitroglycérine pour les alliés, actuellement amarré non loin de mon quai...

 - Amarré,  arrimé, accosté ou amariné?

 - A quoi tu joues, Noussy? Tu as l’intention  de me réapprendre le vocabulaire maritime, à moi qui suis le chef des dockers pour l’Amercican Export Lines?

 - Oh pardon!

 - C’est une proposition sérieuse, donc j’exige une réponse rapide et sérieuse de la part de ton cher et tendre. Avant notre traditionnelle partie de cartes de ce soir. OK?

 - OK, saint Georges!...

Natalina et Georges Syriani, Hank Vogel.jpg

Nataliana et Georges Syriani.

American Exxport Line, Hank Vogel.jpg

Américan Export Lines

Lien permanent 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.