Regards (extraits, 18 à suivre)

Imprimer

 Regards Hank Vogel.jpgUne information non vérifiée n'est qu'une rumeur de commère.

 Et les ragots pullulent dans la presse. Surtout quand cette dernière est accro aux premières. Et je passe outre les journaux et les sites journalistiques qui sont sous tutelle!

...

 Je n'ai jamais porté le moindre regard critique sur un pays où je n'ai jamais mis les pieds. Sauf certaines nuits quand le diable s'était faufile dans mes rêves.

 Ainsi, malgré moi et en dépit d'elle, la Suisse a souvent servi de paillasson à mes souliers crottés. Ne dit-on pas avec désinvolture qui aime bien châtie bien?

...

 Telle une police corrompue et fière d'elle-même qui, faute de preuves, s'acharne sur un bouc émissaire, l'homme de la rue crache sur les vitrines des magasins destinés aux bien lotis.

 La rage, engendrée par un excès certain d'injustice ou d'impuissance, nous pousse souvent à commettre des actes monstrueux voire parfois totalement illogiques.

 Mais cette rage, ne serait-elle pas la face cachée de la peur où tous les démons de notre âme réunis ont désigné leur champion, leur héros?

...

 Le citoyen du monde existe-t-il? Non, il n'y a que des pékins sur cette terre, à Pékin comme à Rome.

 Si Dieu créa l'homme à son image, donc libre et maître de lui-même, alors la société ne s'est pas gênée pour le rendre esclave. Ou, avec un zeste de tolérance, l'a forgé à ses propres principes. (Société: parents, famille, école, religion, régime...)

Et les sociétés sont si nombreuses et contradictoires que le voyageur infatigable perd souvent le nord.

Lien permanent 2 commentaires

Commentaires

  • Malheureusement, c'est plutôt l'homme qui a créé Dieu à son image, en lui attribuant quelques uns de ses qualités, mais ô combien de ses défauts. Au nom d'un Dieu, que de crimes odieux !

  • Ô combien vous avez raison!

    Que de dieux, que de guerres!

    Bien à vous.

Les commentaires sont fermés.