On nous observe! (8, à suivre)

Imprimer

 On nous observe, Hank Vogel.jpgLa blancheur du plafond me semble trop stérile pour que la moindre ombre d’un souvenir n’ose apparaître. Par conséquent, je ferme les yeux. 

 L’obscurité est plus propice à la lumière, me dis-je. Plus il fait nuit, plus les étoiles brillent, à ma connaissance.

 Et, sans hésitation, je lui suggère:

 - Et si on allait à la chasse ensemble afin de découvrir celle, celui ou ceux qui nous observent. D’où nos petits pas de gonzesse constipée... Comme vous l’aurait certainement proposé  l’homme de Skardou. Hein?

  Aucune réponse mais un long silence chargé d’étranges va-et-vient sonores.

 Puis j’entends un gargouillement. 

 De son ventre et non pas du mien, je suppose. Bien qu’il soit si présent. 

 Par crainte de succomber à une sérieuse crise de panique, j’ouvre tout grand mes mirettes. Et, les dents serrées, que vois-je... qui vois-je tout près de moi? Le diable en personne ou plutôt ma psy déguisée en diablesse. 

 - Ce n’est ni une farce de mauvais goût ni un jeu satanique mais un test psycho-diagnostique? m’explique-t-elle d’une voix douce et rassurante. A la place des taches de Rorschach. C’est une méthode toute nouvelle, à l’état encore expérimental. Mais avant cela... qui vous a parlé de l’homme de Skardou?
 
 - On... n’ousob... serve? je bégaie.

 - Qui vous a parlé de l’homme de Skardou? répète-t-elle.

 - Celui qui a vécu cette aventure.

 - Qui ça?

 - L’auteur lui-même.

 - Quel est son nom?

 - C’est mon secret...

On nous observe de Hank Vogel.jpg

Ma Psy...

Lien permanent 0 commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel