On nous observe! (5, à suivre)

Imprimer

 On nous observe, Hank Vogel.jpg Mais?

 Ces trois créatures hors normes n’ont propulsé pour une durée inconcevable dans l’univers sublime du merveilleux et du parfait. Oui, l’univers sublime du merveilleux et du parfait! 

 Qu’avaient-ils de si particulier ces gars-là? Soit: un vacancier unijambiste tessinois, un bédouin errant dans le désert entre Pétra et Wadi Ram et un vieil épicier hollandais. Eh bien, rien, strictement rien! Ou, en me forçant à creuser jusqu’au fond de mes tripes, leur présence semblait être à l’opposé de toute prestance. Loin, très loin des ces dignitaires ecclésiastiques  et autres énergumènes de même style accros de glorioles.  

 Boum! Quel incroyable et gigantesque saut! Passer subitement du monde des cons, dont je fais partie comme tous les mâles et toutes les femelles de ma propre race,  à celui de la sagesse pour un laps de temps, c’est vraiment recevoir un cadeau du ciel. Inopinément, sans la moindre prière, et provisoirement, bien entendu! 

 Boum! C’est comme aussi se trouver à poil devant la sœur du Bon Dieu afin qu’elle engendre neuf secondes plus tard un petit Jésus sans confession. Tout est possible à cet instant-là. La vérité est hors de toute pression. Préjugés, jugements et condamnations filent tout droit à la poubelle.

 Boum! Boum! Boum! Trois fois, j’ai vécu ça. Ou subi cela...

Hank Vogel.jpg

Dans le désert entre Pétra et Wadi Ram, à l'âge de vingt ans...

Lien permanent 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.