J'ai aimé et tué ma soeur (38, à suivre)

Imprimer

J'ai aimé et tué ma soeur, Hank Vogel.jpg  Et après avoir avalé une gorgée de ce millésime non déclaré sans doute, Pierre-Jean me dit:

 - Navré de ruminer souvent pire qu’une vache du Nord-Kivu, mais c’est dans mon sang. Et tant que je ne recrache pas les herbes amères, je me sens mal dans ma peau.

 - Tant va le crachat au ciel, jusqu’au jour où il nous brise, j’ironise.

 - Donc, je devrais me taire selon vous, n’est-ce pas?

 - Au contraire. Une fois à terre, quelle joie pour se relever!... On se dit tu maintenant, OK?

 - OK!

 - Quel est ton problème?

 - Le même que le tien, je crois.

 - C’est-à-dire?

 - La réalité ne nous donne pas toujours raison. Car nous faisons partie de la race des gentils et des trop confiants.

 - Où veux-tu en venir?

 - Je sais pourquoi le rital de service t’a à l’œil. Fais attention à lui, mon frère, c’est un raciste et un pervers. Il déteste les noirs et ceux qui les défendent... 

 - Mais de qui parles-tu?...

Lien permanent 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.