J'ai aimé et tué ma soeur (25, à suivre)

Imprimer

  J'ai aimé et tué ma soeur, Hank Vogel.jpg- J’ai soif! je crie.

 La préposée à me veiller ou à me surveiller sort aussitôt de son sommeil,  éthylique probablement, se lève d’un bond, accoure vers moi en s’écriant:

 - Sainte Marie Mère de Dieu, vous l’a sauvé!

 - J’ai soif, je répète.... Un sirop ou de l’eau sucrée de préférence  

 - Dans trois secondes, si vous permettez, il faut d’abord que le médecin de garde arrive, m’explique-t-elle toute bouleversée.

 - Alors appelez-le!

 - C’est déjà fait.

 - Comment ça?

 - J’ai un bip d’alarme dans ma poche.

 Elle me sourit. Cela me rassure. Un peu d’humanité enfin!

 - Où est-il votre soi-disant prince charmant? je lui demande. Avec Tiffany, Nikki  et ou Mimi?

 - Je ne vous suis pas, me répond-t-elle d’un  air confus.

 - En train de faire des galipettes ou à jouer à saute-mouton?
 
 Elle grimace par gêne ou par rage, selon moi.

 - Les docteurs en herbe avec les soignantes débutantes, je poursuis. Comme à la télé, les réalisateurs-journalistes avec leurs monteuses attitrées. Tous les coins à peine éclairés sont bons pour donner libre cours à sa libido, n’est-ce pas? Ma parole, rien n’a changé dans de la cité bordélique de Calvin! Quand viendra-t-il votre compagnon de la Tour de Babel? A Pâques ou la Trinité? Un bédouin dans le désert m’aurait déjà apporté une cruche d’eau et je...

 Mais à ce moment précis, tel un chien sur une patinoire, arrive un jeune toubib, les cheveux ébouriffés et la blouse à moitié boutonnée...

Lien permanent 2 commentaires

Commentaires

  • Bon je n'ai pas tout lu, mais dites-moi Hank, lorsque vous me définissez comme ce "genre de type" qu'entendez-vous plus précisément.
    Je vous serais reconnaissant d'élaborer afin de me permettre la remise en question. Mais là, j'avoue ne pas trop comprendre. Car quand je vous lis, je ressens une communauté d'âmes, je partage vos sentiments mais je crains de les interpréter.
    Merci pour vos précisions.

  • Vous m'avez écrit:

    Je suis resté fidèle à deux résolutions de jeunesse. Ne jamais se marier et ne jamais porter de cravate. J'ai failli craquer sur la deuxième.

    Et je vous ai répondu:

    OK puisqu'elle (ma soeur) adore les types dans votre genre! Contact: Cimetière des Reines et des Rois, égalité oblige, tombe à découvrir.

    Bien à vous.

Les commentaires sont fermés.