Le démon de treize heures (14, à suivre)

Imprimer

 Le démon de treize heures, Hank Vogel.jpgIl suffit que la mère Überalles ferme définitivement le robinet du gaz et lance à fond l’éolienne de son jardin adoré pour que la face du monde change du jour au lendemain.

 Deux petits gestes quasi enfantins mais un immense bouleversement de société à l’horizon, tant espéré par les rêveurs d’une vie souhaitée meilleure. 

 Mais voilà! Nous ne vivons pas dans une conte de fées. Les choses ne sont donc pas aussi simples que ça. Il y a les  intérêts des uns et des autres qui sont en jeu. Diaboliquement en jeu! Le peuple, d’un côté comme de l’autre, n’en possède aucun. Zéro pour cent! Null Prozent! Nulevoy protsent (нулевой процент)!

 Eh bien?

 Mini discours de Madame Überalles:

 - D’après les grands chefs français, il n’y a pas mieux que la cuisine au gaz. Alors, si nous voulons gagner la prochaine guerre, au moins une fois, ne serait-ce qu'en gastronomie, imitons ces monstrueux spécialistes de l’ortolan à la provençale et de l’oie gavée.

 Applaudissements populaires!

 Moralité: pour biaiser un citoyen moyen, il suffit de le faire baver. Au sens propre comme au figuré... 

Ortolon.jpg

   L'ortolan, ce mignon petit oiseau que l'on "passait" à la casserole (pour plus d'infos, cliquez sur la photo)

Lien permanent 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.