Extrême (13, à suivre)

Imprimer

Extrême, Hank Vogel*.jpgUn homme affamé vaut une meute de loup, un homme trop rassasié ne vaut que l’ombre de lui-même. Les chefs d’état qui n’ont pas compris cela s’exposent aux pires dangers.

Le fou se réfugie dans l’ivresse, le sage plane au-dessus du bien et du mal. Entre les deux, il y a vous et moi.

Changement de décor!

Nous passons donc au jardin. Nous nous installons face à la mer. Lui dans un fauteuil en osier, moi dans mon hamac où je dors parfois la nuit quand il fait une chaleur torride. Et nous nous allumons individuellement un bon havane. Mes propres cigares, forcément. Lui un Montecristo. Moi un Romeo y Julieta.

A chacun ses rêves ou sa poésie! La vie est un livre d’aventure sans préface ni conclusion. Pendant que nous sommes vivants et bien vivants, il y va de soi.

- Et la suite? je demande à Extrême.

- Quelle suite? me répond-t-il, détendu comme un coq en pâte.

- Ton arrière-grand-père, ton grand-père et ton père...

- Ils ne valent pas un clou.

- Pas un clou?

- Ils ne méritent pas le moindre éloge de ma part... rien!

- Pourquoi ça?

- Parce que, comme la plupart des crétins de mon pays qui ont la queue en feu, ils ont épousé sans réfléchir des ex-esclaves ou des pseudo-affranchies, mi-négresses mi-kalinagos...

- Serais-tu raciste?

- Pas plus que toi.

- Navré de te décevoir mais je n’adhère à aucune idée discriminatoire.

- Prouve-le moi alors!... Les nobles confessions et les belles promesses, ce ne sont que des miroirs aux alouettes, seuls les actes sont des preuves tangibles.

- Comment? Que dois-je faire par exemple?

- Par exemple... par exemple... marie-toi avec sèvitè ou.

- Avec qui?

 

Kalina_Paris_1892.jpg

Des Kalinagos en 1892 (cliquez sur la photo)

Lien permanent 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.