Extrême (5, à suivre)

Imprimer

Extrême, Hank Vogel.jpgHeureusement dans la vie, les jours se suivent et ne se ressemblent pas. Mais parfois, ils sont terriblement décalés dans le temps. Comme si hier c’était le printemps et aujourd’hui c’est l’hiver ou l’inverse. A se taper la tête contre les murs. Aucune comparaison rassurante n’est possible. On se croirait suspendu dans le vide. Entre le ciel et nulle part.

Chintamanee traficote dans son coin, moi dans le mien, avec mon ordinateur sur mes genoux, assis au bord de mon lit.

Tout à coup, j’entends le bruit sec d’une énorme déchirure et d’étranges balbutiements.

Pris de panique, je me lève brusquement et, maladroit comme je suis, je laisse glisser mon portable par terre.

- Quelle guigne! je crie, fou de rage.

Je le ramasse aussitôt et je constate que mon interlocuteur préféré est encore vivant et en pleine forme.

Un ouf magistral sort spontanément de ma bouche.

Curieuse de nature, sans tarder, ma bonne à tout faire entre rapidement dans ma chambre à coucher. Entièrement dévêtue.

Je tombe des nues.

Étonnée de mon effarement, elle me lance:

- Li pa gen pwoblèm, tout se matyè.

- Oui, tu as raison... rien n’est grave, tout n’est que matière, je répète dans ma langue natale fatalement, en évitant de la regarder... Tu as l’ouïe très fine, tu sais.

- Wi mesye... J’ai tout entendu.

Bizarrement, face à une femme à poil, j’ai souvent l’impression que mes yeux vont se mettre à pisser le sang.

Alors, perdu dans les sphères de mes jubilations douteuses, je lui demande:

- Ça vient... ça commence?... En français s’il vous plaît en non pas dans votre créole à vous...

- Ça commence quoi... et vous me vouvoyez maintenant? s’étonne-t-elle.

- Je saigne au visage?

- Non, pourquoi?

- Pour rien... Pourquoi êtes-vous en tenue d’Ève? Vous avez enlevé et déchiré votre blouse, pour quelle raison? C’était ça ce monstrueux bruit sec, n’est-ce pas? Et les balbutiements?

- Les quoi?

- Vous parliez avec qui?

Elle éclate de rire...

Lien permanent 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.