Double Tsar (8, à suivre)

Imprimer

Double Tsar, Hank Vogel.jpgPetit ajout important pour la compréhension de la suite des évènements:

Si l’on estimait que les trous noirs dans l’univers étaient des caprices de la nature au même titre que nos trous de mémoire, alors un jour des trous dans le temps pourraient avoir lieu.

Ainsi on risquerait de sauter, par exemple, du début d’un siècle au milieu de celui-ci. Pour le bonheur des pauvres et le malheur des riches. Ou inversement. Rien ne changerait en somme. Ou presque!

Mais ce presque ferait toute la différence. Au bénéfice des poètes progressistes qui en fabriqueraient tout un fromage, avec ou sans trou, au goût de l’anticipation.

Plus simplement et directement, ignorez tout ce conditionnel timide et suivez-moi courageusement dans l’antre de mes plus intimes secrets!

- Tu disais quoi? me demande Maria.

- Rien, rien du tout... je pensais, je lui réponds.

- Tu as pensé si fort que même mes fleurs que tu m’as offertes se sont mises à trembler.

- Vraiment? Tu n’as pas eu peur?

- Seul Lénine ne fait peur.

- Il est mort.

- Tu blagues?

- Non, c’est la vérité.

- Quelqu’un l’a tué?

- Un tram l’a écrasé... à Carouge, près de Genève.

- Que Dieu bénisse tous les tramways!...

Lien permanent 3 commentaires

Commentaires

  • Quand je dis à mes amis, vrais ou faux, que je défendrai toujours la veuve et l'orphelin, ils sourient tous.

    Ils préfèrent donc que je dise, les braves gens, que je tâcherai de nourrir ma maîtresse et mon fils illégitime comme de nombreuses politiciens de droite comme de gauche?

  • Dieu est un tricheur et un mauvais joueur. Pour preuve: quand je joue à cligne-musette avec lui, il se cache partout et ne se montre nulle part. Un vrai casse-tête!

  • Le 30 mai 2003, le jeune prêtre qui officie à l’église des Lilas, lors de l'enterrement de Jean Yanne, dit cette phrase sentencieuse : «Jean ne niait pas Dieu, mais il cherchait à comprendre son silence». Dans «Le mythe de Sisyphe», Albert Camus témoigne aussi de ce silence assourdissant, mais il en transfert la responsabilité : «L'absurde naît de cette confrontation entre l'appel humain et le silence déraisonnable du monde».

Les commentaires sont fermés.