1er Août, confession d'un Suisse de l'étranger

Imprimer

Moi, qui ai si souvent critiqué la Suisse pour diverses raisons, sans de véritables fondements peut-être, bizarrement, j'ai pleuré en écoutant les voix de Natascha et de Maruschka et l'hymne nationale. Sommes-nous plus suisses à l'étranger que dans notre propre pays?

Lien permanent 12 commentaires

Commentaires

  • C'est l'âge, probablement.... Pour le reste, les Suisses de l'étranger sont toujours considérés comme des «Untermenschen» par l'administration fédérale et cantonale.

  • J'y ai pensé... Dommage que l'on ne naisse pas vieux, alors.

    Quant à l'administration, je n'ai jamais espéré d'elle le moindre cadeau. Ni de certains commentateurs, aigris dès leur naissance, d'ailleurs.

  • Par contre, je n'ai jamais versé la moindre larme en écoutant la Marseillaise. Me fait-elle trop penser à la guillotine? Ou suis-je éternellement jeune en France?

  • La Marseillaise tombe dans la catégorie des oeuvres à caractère de violence extrême pouvant nuire aux moins de 18 ans et son audition doit être réservée à un public adulte averti. Mais, sait-on que les paroles ont été écrites par un monarchiste fidèle, à qui l'on doit également l'hymne «Vive le Roi», composé en 1814 à la Restauration?
    Voici le premier couplet:
    «Vive le Roi !
    Noble cri de la vieille France,
    Cri d'espérance
    De bonheur d'amour et de foi !
    Trop longtemps étouffé par le crime et nos larmes
    Éclate plus brillant et plus rempli de charmes.»
    Refrain :
    «Vive le Roi !
    Vive à jamais, vive le Roi !»
    Moralité: la versatilité est le phare qui illumine les peuples.

  • Merci pour votre aimable et brillant rayon de soleil.

  • Beaucoup de Suisses n'aiment pas la Suisse ou tous les Suisses (un pour tous, tous pour un), ils font semblant. Comme ces gens qui se disent catholiques ou protestants et qui ne vont jamais à l'église. Ou seulement pour le mariage et le baptême...

  • Il y a toujours un certain avantage à se trouver à un certain endroit et à un certain moment. L'essentiel est de ne pas y rester trop longtemps, au risque de trouver que tout est finalement pareil partout.

  • Bonjour Cher Camarade M. Hank Vogel,

    Vos confessions en écoutant l hymne national suisse sont émouvantes et de même pour dire être plus suisse en étant à l Etranger qu un suisse en Suisse!

    Ne dit on pas aussi qu un Hymne National est une berceuse qu on chante soi-même et seul en souvenir d un "berceau"?!. Je dis cela je ne dis rien!

    Par ailleurs, un pays dit anciennement du tiers monde (ou sous développé ou un pays en "émergence!!") est trop pauvre pour se payer un Hymne National :)

    Bien à Vous. Bon Fin de Semaine.
    Charles 05

  • C est vrai qu on pourrait se demander si quelques paroles de la Marseillaise ne devraient pas être changées (ce n est pas la mer à boire quand même) surtout quand elles sont dites et faites par un langage sanguinaire, raciste, xénophobe et de surcroît par un autre ancien époque forcément révolu!

    Il est ahurissant d entendre dire, chanter et surtout apprendre à nos enfants dès l école primaire jusqu à la secondaire: " Un sang impur abreuve nos sillons', ...puisqu'elle fait même partie officielle du Nouveau programme d'Education civique Français! Moi, je n apprendrais pas à des ou à mes futurs enfants ce "sang impur", jamais de la vie, question d "hygiène" morale préventive, de la bonne jugeote et du bon sens!

    Quand à la Musique, elle n est pas mal!! Je ne mettrais pas un lien de cette musique aujourd hui...vu que c est la Fête du 1er Août en Suisse et Bonne Fête...

    Bien à Vous M. Hank Vogel,
    Charles 05

  • Concernant: l'hymne suisse.

    La musique me semble parfois très émouvante mais les paroles d'un autre temps.

    Dieu, Dieu et Dieu! On se croyait encore au moyen-âge... Ou comme si les athées étaient totalement exclus. Ce n'est par démocratique tout ça!

    Bien que Dieu commence à être obligatoire dans certains gouvernements qui se prétendent démocratiques.

    Bon 1er Août à vous, cher Camarade Charles 05. Sans feux d'artifice, qui tuent les oiseaux, bien entendu.

  • Dans ce cas, voyons la chose sous un autre aspect: le 1er août est la fête anniversaire de la fondation de l'Armée Populaire de Libération. Sur Tik-Tok, on voit des soldates danser dans le style guangchangwu.

  • Les paroles trahissent, les lectures choisies également. On devine tout de l'autre ou presque. Même quand il cherche à cacher son identité. A se demander: pourquoi?

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel