Double Tsar (1, à suivre)

Imprimer

Double Tsar, Hank Vogel.jpgDepuis que ma chère épouse, Natalia Guennadieva, originaire de Sibérie et, par mariage, de Glaris, m’a acheté une paire de pantoufles sur lesquelles on a soigneusement brodé au fil rouge le mot Tsar en russe, je pense chaque matin en me levant, soit du pied gauche soit du pied droit, à Nicolas II, sauvagement assassiné par les bolcheviques. Lui, sa femme, leurs cinq enfants et quatre autres personnes proches des Romanov.

Qui donc a ordonné ce monstrueux massacre? Vladimir Ilitch Oulianov, dit Lénine, ou Lev Davidovitch Bronstein, dit Trotski?
La question est définitivement sans réponse à mes yeux. Perdue à jamais dans les limbes de l’histoire. Car je ne fais nullement confiance aux historiens, surtout à ceux reconnus par leur état, qui, comme la plupart des prêtres, des politiciens et des journalistes, ne prêchent que pour leur paroisse. La vérité ne plaît pas à tout le monde et encore moins aux autorités de bien des pays qui ne perdurent que grâce à leurs mensonges.

C’est triste à dire mais j’ai l’impression que l’homme de la rue se laisse facilement marcher sur les pinceaux et qu’il adore même ça. Pareil à ces femelles sans cervelle qui préfèrent les voyous aux sages. Les bavards aux silencieux. Les flambeurs aux réservés.

- Mais où est donc passé ma pantoufle de droite, bon sang? Non, de gauche!...

Mes pantoufles, Hank Vogel.jpg

Mes pantoufles!

Lien permanent 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.