J'ai aimé et tué ma soeur (3, à suivre)

Imprimer

J'ai aimé et tué ma soeur, Hank Vogel.jpg- Quel bon vent vous amène, monsieur Vogel? me demande le commissaire.

- Vous renversez les rôles, monsieur de la peau lisse, je lui réponds avec le sourire au bout des lèvres. C’est vous qui m’avez convoqué et non pas le contraire. Bien que ce contraire est totalement irréalisable voire inexistant dans le monde dans lequel nous espérons évoluer...

- Rentrez-vous au pays la valise vide ou chargée de revendications?

- Vous me faites vraiment penser à un personnage d’un tableau de Hugo van der Goes.

- Au serpent de La chute de l’homme, peut-être?

- Eh bien! Pour une surprise, c’est une surprise... Mais... mais...

- Mais?

- Avant d’occuper ce poste fort confortable, vous étiez soit archiviste à la brigade de la lutte contre le trafic des biens culturels, soit gardien dans un musée tel que le Louvre à Paris ou l’Ermitage à Saint-Pète... soit... soit...

- Ou encore?

- Étudiant en historie de l’art à l’université de Fribourg où vous êtes tombé amoureux d’une belle cantinière, fille de flic et non pas fille à papa, qui vous a conseillé et finalement convaincu de marcher sur les traces de son paternel au lieu de courir derrière les filles à poil des peintres flamands...

- Qui vous a parlé de moi?

- Personne.

- Je ne vous crois pas.

- Alors la CIA, le FSB et le Mossad vu vos origines.

- Je ne vous crois toujours pas.

- Vous avez tort.

- Vous êtes une personne bien inquiétante, bref! Puisque vous semblez tout deviner, savez-vous pourquoi je vous ai demandé de venir?

- Par courrier officiel! Un coup de fil aurait largement suffit...

- Le savez-vous?

- A cause du portrait de sœur jumelle sur internet?...

Anke Vogel.jpg

Anke Vogel

Lien permanent 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.