Un salaud de bonne moralité (22 à suivre)

Imprimer

Un salaud de bonne moralité, Hank Vogel.jpgJe me gratte la tête, c’est sans doute mon tic actuel, et je lui réponds:

- On a sûrement dû te raconter beaucoup de salades sur moi et tu y as cru les doigts dans le nez. Je ne suis pas celui que tu t’imagines. Mon âme frise plus l’énigme que l’anecdote. Mais si tu souhaites que je te dépucelle afin que tu puisses te sentir plus légère, je suis celui qu’il te faut. Est-ce cela cette proposition qui gémit au fond de ta belle et mince gorge et qui a terriblement peur de franchir le seuil de tes pulpeuses lèvres?

Elle me fustige du regard puis elle m’ordonne presque:

- Baise-moi sur le champ! Au lieu de frimer tel un ménestrel.

- Iii... ci? je bafouille.

- Ici ou ailleurs, où tu veux, mais aujourd’hui.

Celui qui joue avec le feu risque fort de se brûler le premier, me dis-je.

Et ni une, ni deux, nous courons à mon... non, à son nouvel appart forcément...

Lien permanent 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.