Lettre d'un confiné à un autre confiné

Imprimer

Quentin Spriet.jpg

Par @, forcément!

Cher Monsieur Vogel,

Je viens de passer quelques bons moments avec vous sur mon ordinateur confiné, et je vous en remercie. Tout ça pour une histoire de Pakol.

J’ai commencé ce matin par chercher mon couvre-chef favori avant de sortir au marché pour quelques légumes (photo ci-jointe). Une fois mon attestation de sortie réglementaire covid générée au clavier, par simple curiosité j’ai tapé pakol sur le clavier, puis laissé google ronronner son moteur.

D’images en articles divers, voilà que j’arrive sur une vidéo youtube d’un papi voyageur qui me raconte ses vêtements rapportés de voyages divers, foulard, chemise, et le fameux pakol, celui des Hunza et du Kashmir certes, mais aussi celui du Grand Alexandre de Macédoine.

J’avoue, ma première impression fut mélangée. Qui donc est cet inconnu papi farfelu à mémoire approximative qui raconte sa vie, ses voyages, face caméra, sans fioritures, lentement et sans précipitation, à l’inverse des productions vidéo survoltées qui nous inondent.

J’ai visionné votre clip 5 minutes 58 jusqu’au bout sans flancher. Il faut dire, les grands espaces d’Asie centrale ornaient les murs de ma chambre d’ado en 70, et mes grandes vacances de lycéen se passaient à Kaboul, via Istanbul et Ispahan. Les Baloutches, les Pachtounes, Bamyan et Band-i Amir étaient au programme de notre camionnette.

Voilà pourquoi votre vidéo Pakol a si bien résonné en moi. Et de fil en aiguille, j’ai cliqué sur le logo de votre chaîne, et découvert l’immensité de votre regard de vidéaste sur le monde. Et n’ai pas résisté à l’envie de butiner de clip en clip, remontant le fil des 10 années de vos publications. Je n’ai pas tout vu, impossible! Et j’ai enquêté, recherché sur la carte vos lieux de vie et de villégiature, Russie, Albanie, Suisse, Italie, Pays Bas, et tant d’autres.

J’ai aussi découvert votre activité publique littéraire et cinéaste. J’ai compris alors pourquoi je regarde vos vidéos avec appétit: le cadre est maîtrisé, la composition, les plans travaillés. À main levée l’image ne tremble pas. Parfois le souffle du cadreur, inspiré et concentré, rappelle votre présence. Ça pourrait ressembler à de la vidéo d’amateur débutant, mais non.
On y voit de tout, de l’intime, de la famille, des enfants, des adultes, des vacances, du quotidien, de la rêverie, de l’étranger, du temps long et de la curiosité bienveillante. Tout ça dans un style d’une simplicité déconcertante, très peu de commentaires, un agréable mélange de langues et de cultures, un regard sur le monde, le voisinage, la nature et l’humanité… De l’ascenseur bloqué, à la coupe de cheveux de gamin exigeant, de baragouinage en horizons marins…

Je suis non lecteur, il est fort probable que je ne lirai pas votre prose, fut-elle de qualité. Mais je suis addict à la belle lumière argentique et numérique de la photo et la vidéo, photo-vidéaste naturaliste amateur indécrottable, contemplatif très gourmand en histoires du monde.

J’aime votre écriture filmée. Voilà pourquoi je continuerai d’aller de temps en temps ouvrir une de vos fenêtres au fin fond de l’Altaï, Guelendjik ou Novokouznetsk, et me dépayser de vos témoignages lucides et imagés, toujours sincères.

Merci Monsieur Hank!

Quentin Spriet
Lille, France

Quentin Spriet, photo.png

Cliquez sur la photo!

Lien permanent 4 commentaires

Commentaires

  • Liberté de presse: la Suisse est huitième. C'est insuffisant voire lamentable. Elle devrait être la première.

    Y a-t-il encore des descendants de Gessler au pays de Tell? Egalement sur les toiles?

    Au fait que sont devenus nos chers collectionneurs de fiches? J'ai malheureusement perdu la mienne.

  • Cher M. Hang Vogel,

    La suisse bonne élève dans la liberté de la presse selon Reporters sans frontière et qu elle est toujours dans la zone blanche ! (Lien ci-dessous qui nous dit:

    "Que la suisse soit au 8 ème place sur 180 pays est un très bon score. Elle est passée du 6ème au 8ème place non pas par recul de la Liberté de la presse en Suisse mais "à cause" de l avancement de la Jamaique et de la Costa Rica qui ont gagné 2 ou 3 places (je n ai pas bien compris ce montage de 2 ou 3 places par des sachants sacher!)

    https://www.radiolac.ch/actualite/liberte-de-la-presse-la-suisse-jugee-bonne-eleve/

    NB: Cher Camarade M. Hank Vogel: Le jour où les journaux ici arrêteraient de publier les annonces mortuaires:

    Primo, il y aurait moins de fric qui rentre ( ça doit coûter un pognon dingue aux endeuillés semble t il par annonce, sauf erreur de ma part d après ce que j avais entendu!)

    Secundo, pas d annonce mortuaire, donc bcp de gens ne l achètrront plus et c est valable pour la forme papier et/ou numérique....

    Bien à Vous et Merci pour votre Blog :)
    Charles 05

  • A mon humble avis, la presse est plus que nécessaire. Mais doit être totalement libre. Toujours libre! C'est-à-dire aussi: jamais tributaire de l'argent.

    Que les états démocratiques fassent bien leur boulot! Voire mieux à partir du deuxième! Un journaliste ne doit jamais être au chômage! Un journaliste au chômage, c'est une fenêtre fermée sur le monde.

    Bonne journée, cher Charles!

  • Cher Camarade :) M. Hank Vogel,

    Comme vous dites:" Presse non tributaire d argent est super" mais utopique, hélas! Pardonnez-moi de le dire avec tristesse mais c est ainsi!

    Regardez avec ce virus Corona. Tout est argent . Macron rassure les français par la bonne nouvelle en disant: " Dans 4 semaines on va recevoir les masques dont on avait besoin il y a 4 semaines et ça nous coûte très chèr. ! Tous les pays (même la Suisse mais mieux que les autres) bien un peu moins ) pensent que la Médecine doit être au moins un peu ou beaucoup rentable et au pire qu un hôpital ne soit pas trop en déficit financier car moins d entrée d argent que ses dépenses. C est hallucinant tout ça! Que la Médecine soit obligatoirement rentable, c est inconcevable...

    Alors comment voulons-nous que la Presse ne fasse pas du fric sinon le journaliste prendra la porte mais pour la mettre, cette porte, où? L exemple typique est la Libération dit pour les intimes le journal Libé (qu on aime ou pas). C est un journal de Gauche (qu on aime ou pas) et qui a eu l histoire de partir avec Jean Paul Sartre et finir avec Drahi Patrick, grand financier du groupe Altice et Serge July viré par l ancien big actionnaire les Rotschild....

    Bien à Vous M. Hank Vogel,
    Charles 05

    NB: Si les flics sur le net vous causeront des ennuis , dites le moi ou ne publiez pas mon texte avec tristesse de ma part certes mais sans rancune, jamais !

Les commentaires sont fermés.