Un salaud de bonne moralité (15, à suivre)

Imprimer

Un salaud de bonne moralité, Hank Vogel.jpg- Allô, bonjour...

- Salut, c’est Yvette. On peut se voir pour l’appart?

- Pas de problème!

- J’ai aussi une proposition très intéressante à te faire.

- Rendez-vous dans deux heures comme d’hab. Ça marche?

- Parfait!

Il n’y a pas mieux qu’un coup de fil vite fait sur le gaz, dirait Lolita, la concierge de mes vieux. C’est direct et moins coûteux.

C’est son avis et, philosophiquement parlant uniquement, si je puis m’exprimer ainsi, je le partage entièrement.

En effet, je ne supporte pas les longues et interminables conversations au téléphone. Pas de visage en face. Pas de mimiques, de signaux révélateurs, que des mots. Des mots, des mots et encore des mots. Quel gargarisme verbal! D’un côté comme de l’autre...

Lien permanent 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.