Un salaud de bonne moralité (8, à suivre)

Imprimer

Un salaud de bonne moralité, Hank Vogel.jpgA peine trois ou quatre pas en avant, le ciel devient tout jaune et une monstre tempête se lève.

Illico presto, je me réveille et je me frotte les yeux.

- Saleté de sable, je râle.

Je regarde ma montre, il est six heures du matin.

- Quel con! je murmure en pensant à je ne sais qui ou à je ne sais quoi et je me rendors.

C’est le noir total.

- A qui parles-tu? me demande Legov.

- A personne, je lui réponds, tout désorienté. Et avec toi?

- Ton téléphone portable, pardi!...

- Mais où sommes-nous?

- Dans le trou du cul d’un nègre.

- Eh bien!

- Eh bien quoi?

- Tu n’as pas peur que l’on te traite un jour de raciste?

- Au fond d’une grotte ou plutôt au saint des saints d’un temple?

- Quel temple?

- Mais celui de Pétra, bordel!

- Nous sommes à Pétra?

- Non, dans les caves de l’Élysée, bébête!

- Pourquoi tu es si nerveux?

- Et toi si égaré?...

- Tu n’as pas répondu à ma question?

- Vraiment?

- Pas vraiment.

- Répète-là!

- Tu n’as pas peur que l’on te traite un jour de raciste?

- C’est déjà fait.

- Par qui?

- Par tous ceux qui ne m’aiment pas.

- Et?

- Et quoi?

- Ça te touche?

- Ça m’énerve. Uniquement quand on n’arrête pas de me les briser.

- Sois plus explicite!

- Soit! Imagine: tu as toujours défendu les minorités et voilà qu’un soir lors d’un conférence de presse un branleur de ces gens-là t’accuse du contraire et insiste... Ça te ferait quoi à toi?

- Je n’en sais rien... Du moins, j’essayerais de le comprendre.

- Tu es un parfait salaud mais de bonne moralité. Bref! Par hasard... tu n’aurais pas des allumettes ou un briquet?

- Je ne fume pas.

- Je m’en doutais. Moralité oblige!...

- Mais j’ai une petite torche électrique dans ma poche.

- C’est seulement maintenant que tu me le dis?

- C’est que...

- Sors-la immédiatement et allume! crie-t-il de toutes ses forces.

J’obéis et que vois-je à ma plus stupéfaction?...

Lien permanent 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.