Staline et le dinosaure (23, à suivre)

Imprimer

Staline et le dinosaure, Hank Vogel.jpg- Pourquoi en bleu?

- Parce que le bleu, c’est la couleur de la mer lorsqu’elle est calme et du ciel lorsqu’il est totalement dégagé, immaculé...

- En plein jour seulement!

- La nuit, je n’admire que les étoiles... Pour moi, le bleu c’est aussi la couleur de l’infini et de la sérénité.

- Écrire te conviendrait mieux que de jouer au conservateur de musée.

Alors, une fois de plus, j’arrache mon livre préféré de son lieu de prédilection, l’ouvre à la dernière page et je lis à haute voix:

- Si la connaissance n’était pas au-delà du savoir, j’aurais de fortes chances de devenir divin. La connaissance est un luxe réservé à Dieu. Son unique luxe. J’ai donc l’honneur de vous soumettre un extrait de mon dernier essai littéraire Une cité dans les airs. 2 décembre 1988. 6h45 du matin. La pipe à la bouche, la plume à la main, je pars à la conquête d’une philosophie nouvelle. Je veux comprendre et effacer à jamais de mon esprit: l’injustice, la malhonnêteté, l’entêtement, le mépris, l’indifférence, la colère, la haine, le sadisme, le crime, la violence, le désordre, l’obsession, l’avarice, l’égocentrisme, la différence, la colère, la haine, le sadisme, le crime, la violence, le désordre, l’obsession, l’avarice, l’égocentrisme, la cupidité, l’anxiété, la lamentation, la critique, la médisance, le vice, l’intolérance, le viol, la dépendance, le découragement, la jalousie, l’envie, la moquerie, la gourmandise, l’ivresse, le mal dans tout son ensemble quoi! Ainsi, une fois tout cela de fait, je pourrai gouverner ma cité bien aimée. La cité dans les airs deviendra une réalité, descendra sur terre.

Un long et profond silence. Sans doute chargé d’une paix inattendue.

- Tu préfères toujours ignorer son auteur? je demande à la belle journaliste.

- Plus que jamais, me répond-t-elle, le regard lointain.

- Même si je t’avoue que c’est lui qui m’a donné goût à l’écrire?

- Même si tu me donnes la preuve que le Bon Dieu possède de nombreux comptes bancaires illégaux en Suisse. Non merci!... Le fameux ministre français André Malraux a bafouillé, et quelqu’un d’autre a écrit avec plus de mots: Cézanne ne peint pas des pommes parce qu’il y a des pommes mais parce qu’il y a eu des peintres avant qui ont peint des pommes...

Et j'enchaîne avec fierté:

- Et c’est pareil avec tous les autres arts. Nous sommes tous des imitateurs, des copieurs, des plagiaires, des contrefacteurs, des faussaires... des éternels moutons!

Anita est toute ahurie. Comme paralysée...

Lien permanent 3 commentaires

Commentaires

  • Bien le bonsoir Cher Hank je Vous remercie Nos cerveaux sont tellement lavés à coups de connard de virus que mon arthrose cérébrale s'est emballée !!!!!!!!!!!!T
    très bonne soirée et beaux rêves pour Vous Cher Hank
    Et encore MERCI à vousd'exister

  • Bien le bonsoir Cher Hank je Vous remercie Nos cerveaux sont tellement lavés à coups de connard de virus que mon arthrose cérébrale s'est emballée !!!!!!!!!!!!T
    très bonne soirée et beaux rêves pour Vous Cher Hank
    Et encore MERCI à vousd'exister

  • A cause ou grâce à la visite de ce monstre couronné, invisible à l'oeil nu, la société va peut-être faire un sacré bond en arrière mais la nature quelques bons pas en avant.

    Bonne nuit, chère Lovejoie.

Les commentaires sont fermés.