Jørgensen et la belle Isis (53, à suivre)

Imprimer

Hank Vogel, Jørgensen et la belle Isis.jpg- Ils sont comme cul et chemise.

- Précise!

- Ils sont amis, très amis voire plus que ça... Quand ils se rencontrent, ils s’embrassent, se frottent l’un contre l’autre, se caressent les épaules, le visage, les fesses...

- Ma parole! C’est le syndrome!

- Quel syndrome? De quoi parles-tu?

- Du syndrome de Stockholm. Sais-tu ce que c’est?

- Non, je ne sais pas. C’est quoi?

- En deux mots, c’est quand un otage finit par aimer son geôlier.

- C’est bien ou pas bien selon toi?

- Difficile de répondre.

- Et que fais-tu de l’amour du prochain? Le Christ sur la croix, n’a-t-il pas pardonné ses bourreaux pour leur cruauté en murmurant...

- Je sais ce qu’il a murmuré... mais ce n’était pas le syndrome de Stockholm.

- Pourquoi?

- Parce que cette ville n’existait pas encore.

- Alors celui de Jérusalem?

- Non, il a y amour et amour.

- Serais-tu homophobe?

- Ni homophobe, ni homophile. J’essaye de comprendre pourquoi Hans n’est Hans.

- Pourquoi Hans n’est Hans?

- Es-tu certaine que c’est bien lui? Comment est-il?

- Grand, mince, blond, les yeux bleus et froid... comme n’importe quel autre Norvégien.

- Comme moi par exemple?

- Non. Toi tu es l’exception qui confirme la règle.

- Donc petit, gros, brun, les mirettes noires...

- Ça concerne le tempérament seulement.

- Tu mens! Hans ne peut pas être une pédale, il aime trop les femmes.

- L’un n’exclut pas l’autre. Ma sœur est bien attirée par les femmes et cela ne l’empêche pas d’adorer son mari.

- Et toi?...

Lien permanent 4 commentaires

Commentaires

  • Bien le bonjour Cher Monsieur Hank Cul et chemise quelle jolie expression pour définir un habit qui devait sans doute ressembler à une grenouillère habit parfait pour que le bébé n'ait jamais les reins à découvert
    Au choix n'était il pas plus sympa d'utiliser ce genre d'expressions plutôt qu'utiliser des mots comme attardés ou demeurés voir sombres idiots ou idiote si si /rire
    Oui je ris car à force d'entendre ces doux qualificatifs nous avons tout fait pour ne pas décevoir ceux accueillant des enfants par des gifles ou pire, faut jamais décevoir les éducateurs parents ou autres
    Alors au vu des nombreux frustrés éduqués par des gens qui n'hésitaient pas à utiliser le mot cul mais pour mieux frapper celui des enfants qui n'étaient pas les leurs on est en droit de se demander comment se fait il que tous ne soient pas devenus assassins ,violeurs bref tout ce qu'une dictature provoque sur des esprits sans cesse en recherche d'affection
    Cucul la praline c'est quand même plus agréable à entendre non ? rire
    Très bon Premier Mai pour Vous Cher Monsieur

  • C'est tellement facile de frapper un plus faible que soi. N'importe quel imbécile en est capable. Mais faire comprendre à un enfant, avec calme et clairvoyance, qu'il a commis une gave ou une grosse bêtise, afin qu'il ne la reproduise plus, demande beaucoup de sagesse et d'intelligence.

    Mon père ne m'a jamais frappé, c'est pourquoi il est toujours vivant dans mon esprit. Contrairement à ma mère qui, elle, avait la main légère, ou plutôt facile, pour punir ses enfants...

    C'est pour cela que je dis souvent: mon père était ma mère et ma mère était mon père.

    Bon 1e mai à vous, chère Lovejoie.

  • Je Vous remercie Cher Monsieur Hank et si les parents ne sont pas assez sévères beaucoup d'enfants le leurs reprocheront
    En général au moment de la célèbre crise de l'adolescence c'est fou le nombre de parents n'ayant plus que des défauts
    Très souvent nombre de pères préfèrent laisser l'épouse prendre certaines décisions lesquelles lui seront reprochées alors qu'elles sont veuves et ceci lors de la crise de la cinquantaine /rire
    Comme quoi c'est pas forcément évident d'être un bon parent mais j'aime bien la fusion du père et de la mére
    Nombre de parents ont dû se frotter les mains avec les contrôles réguliers imposés par les médecins sur les enfants ainsi rien ne pourrait leur être reproché du moins c'est ce que beaucoup ont dû penser
    Ce qu'ils n'avaient pas compris c'est que ces contrôles n'existaient que pour confirmer les diagnostic et réactions médicamenteuses et non l'éducation .Contrôles qui ont pris l'ascenseur dés les années 60
    Flanquer la pétoche gratuite a toujours été facile et d'autant plus aujourd'hui avec les nouvelles technologies !!!!
    Très belle suite de journée Muguet pour Vous Cher Monsieur

  • Je me permets d'ajouter ceci On m'a dit il y a une semaine vous arrivez vraiment à psychanalyser tous les disparus ,je vais finir par croire cette phrase
    A Défaut de pouvoir parler aux vivants parlons avec ceux partis ,essayons de comprendre ce qu'à été leur propre vécu
    Et quand je vois le mal qu'on a encore aujourd'hui pour se faire entendre on voit que rien ou presque n'a changé vraiment à part une flopée de nouveaux théoriciens mais de plus en plus dépourvus de sens pratique!!!!

Les commentaires sont fermés.