L'avaleuse de livres (49, à suivre)

Imprimer

Hank Vogel, L'avaleuse de livres.jpg- Allons nous perdre maintenant dans mon royaume, me propose-t-elle en me tendant les bras.

- Où ça?

- Dans ma chambre personnelle.

Nous suivons un long couloir tapissé d’un tissu baroque de couleur turquoise. Interminable!

Pathologiquement, je crois entendre Les Vêpres de la Vierge de Claudio Monteverdi. Hallucinant!

J’explose de béatitude. Ou presque. Je suis aux anges.

Lilit pousse une porte et c’est la stupéfaction dans toute sa splendeur. Je suis à deux doigts de m’évanouir.

Le livre est partout. Omniprésent. Dominant. Debout, penché, couché, fermé, ouvert... qu’importe, c’est lui le roi. Égoïstement, il ne laisse qu’une ridicule petite place à un misérable matelas jeté sur le sol. Heureusement, les draps, bien que très froissés, semblent propres.

- Voilà, c’est ici, me dit-elle... Je te présente mes amants...

Lien permanent 3 commentaires

Commentaires

  • Bien le bonjour Cher Monsieur Vogel j'aime bien l'expression ,amant pour un livre imaginez la collection pour une avaleuse de livres /rire
    Je ne sais pas s'ils sont source de force centripète ou centrifuge pour ceux qui découvrent les rayonnages emplis de bouquins relatant l'historique des camps de concentration
    Pour ceux ayant le respect de Pie je ne sais plus combien ça a dû faire chenit dans le décor!!!!
    Par contre les livres d'ésotérisme comme l'astrologie attiraient les gens fervents religieux et pourtant ce n'était pas et de très loin leur lecture favorite ,bizarre!
    Et que dire des reliures de premiers livres de Jules Vernes pour qui a eut la chance d'en posséder ce qui on peut l'imaginer ne représentera jamais et de très loin la perfection recherchée auprès d'un amant humain
    D'où la difficulté de trouver chaussure à son pieds /rire
    Quand aux livres de Jules Vernes ils ont tous été donnés suite à un éclair de béatitude à une oeuvre d'entraide ,fallait vraiment que je sois dans la lune ce jour là !!!!
    Très bon dimanche pour Vous Cher Monsieur

  • Un "Jules" de perdu, dix de retrouvés. Un livre vaut bien un homme ou une femme pour ceux qui sont asexués. D'où la grandiose Bibliotheca Apostolica Vaticana.

    Père, pardonne-leur, car ils ne savent ce qu'ils font.

    Bon dimanche, chère Lovejoie.

  • Je vous remercie Cher Monsieur Vogel cette phrase ,Père pardonne - leur etc
    est à nouveau à la mode quand on voit toutes les déconnologies actuelles lesquelles font même rouspéter un petit nombre de scientifiques soit ,mais tout de même on se sent beaucoup moins seul/e!!!!
    Très bel après midi pour Vous Cher Monsieur et bon appétit

Les commentaires sont fermés.