L'escalier de Talpiot (46, à suivre)

Imprimer

Hank Vogel, L'escalier de Talpiot.jpg- La croyance individuelle est plus importante que tout le reste... Et en échange...

- Oui, je t’écoute.

- Non, je ne peux pas être insensible aux larmes. C’est plus fort que moi. Alors, échange ou pas, de toute façon, je me sentirai toujours forcée de t’aider... Te souviens-tu encore de la petite médaille et de l’argent que je t’ai fait parvenir par un cycliste pressé le jour où tu étais terriblement fauché et tu as supplié le Ciel afin qu’il te vienne en aide?

- C’est gravé dans ma mémoire... Mais tu as piqué d’un côté pour offrir de l’autre...

- Tu interprètes mal les évènements. J’ai simplement tripoté le destin afin que tu retrouves le porte-monnaie, que le coureur a perdu par négligence, avant les autres...

- Comme par hasard sans la moindre adresse mais avec une amulette sur laquelle tu figures!

- Tu es libre t’interpréter cela comme bon te semble. Mais sache qu’entre la faim et un léger chagrin, le choix est vite fait... Cela dit, malgré tes allusives accusations, j’ai décidé avec l’approbation de tous les membres du complot de te faire un petit cadeau.

- Cadeau, complot? C’est quoi pour une salade?...

Lien permanent 3 commentaires

Commentaires

  • Bien le bonjour Cher Monsieur Vogel vous lire permet de quitter ce monde de pleurnicheurs jamais contents même si on leur offrait la lune
    On comprend mieux pourquoi la planéte Mars attire de plus en plus les regards, elle sera le dernier refuge pour pouvoir sinon oser encore rire
    La première phrase de votre billet reflète exactement ce que d'autres refusent de nous octroyer ou comment tout le monde devrait manger ceci plutôt que cela
    A chacun ses croyances et ses manies du moment qu'elles ne sont pas diktat imposé à tous
    Quand au complot serait-ce que du temps de Marie Madeleine la droite et la gauche aient déjà inventé le complot alimentaire ?
    Si oui la bible n'en parle pas (rire
    Remarquez à une certaine époque je devais bien ne jamais manger de fruit et me nourrir que de riz sans sel avec en plus un verre de thé a la pomme que je détestais cordialement et ceci sur une très longue période et je crois enfin avoir trouvé pourquoi je me trouve toujours là ou il ne faudrait surtout pas c'est que parait-il les femmes Hongroises arrivent à supporter beaucoup plus qu'il ne faudrait ,donc une part de mon sang m'a trahie , ben mince alors!
    Très bon début de semaine pour Vous Cher Monsieur

  • Le sang ne trahit jamais. C'est l'angoisse, due aux contradictions de l'éducation, qui fait de nous parfois des traitres.

    Bon lundi, chère Lovejoie.

  • Je vous remercie Cher Monsieur Vogel ou alors c'est quand le tiers du sang de Haute Savoie se rebiffe contre les deux autres
    Concernant les angoisses quand on sait tout ce qu'on a vécu , vu et surtout entendu on pourrait écrire une encyclopédie sur les raisons des contractions en tous genres et sens /rire
    Magnifique fin de journée pour Vous Cher Monsieur

Les commentaires sont fermés.