L'escalier de Talpiot (42, à suivre)

Imprimer

Hank Vogel, L'escalier de Talpiot.jpgOn a bien beau vouloir avec ardeur se lancer dans la course, plus que prêt à démarrer au moindre coup de feu, mais quand la crampe survient, il n’y a plus qu’à abandonner...

Contracture pour le corps, panique pour l’esprit. Je suis donc envahi par une extraordinaire angoisse. Inscrite nulle part dans les manuels de psychiatrie.

Les spécialistes de la psyché ont encore beaucoup de boulot sur la planche au lieu de fricoter avec les innocentes et belles infirmière, me dis-je. Tous des rescapés de Sodome et Gomorrhe, ces enfants de putes!

Jugement exagéré ou injuste, certes. Mais quand une main caresse la queue du diable, l’autre n’a nullement l’intention de faire l’aumône.

Heureusement Dieu n’abandonne jamais les créatures inscrites, malgré elles, au patrimoine des êtres sincères.

Et voilà qu’une éblouissante jeune femme vêtue d’un longue robe bleu ciel jaillit telle une fleur sublime derrière les ossuaires.

- Mais je te connais toi! je lâche tout surpris...

Lien permanent 3 commentaires

Commentaires

  • Bien le bonjour Cher Monsieur Vogel le Bon Dieu a d'autres soucis
    En effet il se demande comment récupérer les cerveaux des politiciens addictifs aux prévisions astrologiques voir même aux religions transcendantales sans compter les nombreux cerveaux souffrant de crampes et souffrant tellement qu'ils se cramponnent au mot austérité par crainte surtout de la voir disparaitre !!!!
    Très belle suite de jeudi pour Vous Cher Monsieur

  • La cervelle d'un politicien: même les nécrophages n'en veulent pas de peur qu'elle contamine leur espèce.


    Brillant jeudi, chère Lovejoie.

  • je vous remercie Cher Monsieur Vogel de brillant je n'ai eut droit qu'à des commentaires de palier du genre tri,déchets et autres turpitudes
    Ce qui m'aide à comprendre pourquoi tant de jeunes ne savent plus draguer et pour lesquels il faut inventer des clubs de rencontre sans doute avec phrases et réponses déjà programmées
    Quand on sait la pauvreté du vocable à l'heure actuelle ou seuls les déchets semblent faire partie des échanges entre sexes on ne peut que bénir le ciel d'être nés à une époque ou les jeunes n'étaient pas aussi bobets et instrumentalisés qu'aujourd'hui
    le Titanic de l'hypocrisie ressort des limbes neptuniennes alors vite aux abris /rire
    Super belle fin de journée pour Vous Cher Monsieur

Les commentaires sont fermés.