L'escalier de Talpiot (39, à suivre)

Imprimer

Hank Vogel, L'escalier de Talpiot.jpg- Tu viens d’où?

Marie-Madeleine hésite un instant puis elle me dit:

- Cesse de galoper comme un âne boiteux et tu te trouveras aux portes de ce fameux parc de la pérennité!

- C’est-à-dire au pays des disparus, n’est-ce pas?

- C’est presque ça.

- Est-ce l’enfer ou le paradis?

- Cela dépend de la décision de Pierrot.

- C’est qui encore celui-la?

- Un ami de mon cher époux.

- Encore une affaire de copains! Non merci, dans ce cas, je préfère claudiquer comme une bourrique handicapée...

- Claudique, claudique! Jusqu’au jugement dernier! Et tu n’entreras dans la lumière que les yeux fermés.

Tout à coup. Accidentellement. Miraculeusement, je me retrouve le cul par terre, au pied de l’escalier...

Lien permanent 3 commentaires

Commentaires

  • Bien le bonjour Cher Monsieur Vogel que j'ai ri en vous lisant
    Pratiqueriez vous la téléportation ? je ne peux vous en dire plus et si ma messagerie veut bien fonctionner ce qui n'est plus le cas depuis quelques jours ,je vous dirai la raison de mon éclat de rire
    Si par hasard je ne revenais plus vous lire c'est que mon ordi sera parti en clinique psychiatrique pour y subir une cure de désintoxication
    On ne sais jamais ,car ignare en informatique je vais essayer de réparer mais le doute subsistant je préviens
    Quand au cul n'Est-ce pas la seule chose au monde qui soit si bien partagée ?
    Très bon début de semaine pour Vous Cher Monsieur

  • Concernant la téléportation: moi, pas encore mais mes mots déjà... du moins je l'espère.

    Bel après-midi d'été, chère Lovejoie.

    PS. Ici, j'ai l'impression pour l'instant que c'est l'été toute l'année.

  • je vous remercie Cher Monsieur Vogel en effet vos mots sont un reflet de mon vécu et en concordance exacte avec le prénom que vous mentionnez dans le billet
    Et pourtant je ne me nomme pas Marie- Madeleine, loin s'en faut/rire
    Ici l'été commence à se vêtir des habits de la Réforme !
    C'est reparti pour l'ambiance Tribunaux Populaires !!!! vous me direz c'est de bonne guerre ,chassez le naturel de la nature humaine il fini toujours par revenir au galop
    Toute belle soirée pour Vous Cher Monsieur

Les commentaires sont fermés.