Les nouvelles vacances (7, à suivre)

Imprimer

 Les nouvelles vacances.jpgLa femme
 - Qui donc t’a raconté ces idioties?

 L’homme
 - Un philosophe que j’ai croisé à la sortie de l’église.

 La femme
 - Tu vas à l’église maintenant?

 L’homme
 - C’était à la sortie de l’église. Moi, je sortais, lui, il entrait...

 La femme
 - Pour y sortir, il faut d’abord y entrer. Donc, tu es allé à l’église.

 L’homme
 - Par accident. Les portes de notre église ressemblent tellement aux portes de notre mairie. Et dans ces deux endroits, on y entre... comme on entre dans un moulin.

 La femme
 - Tu devrais faire plus attention où tu mets les pieds. Ces endroits sont de vrais labyrinthes. Le plus souvent, on s’y échappe épuisé et les poches vides... Et qu’est-ce  tu allais  faire à la mairie? 

 L’homme
 - Mais travailler!

 La femme
 - Travailler?

 L’homme
 - Oui, travailler.

 La femme
 - Et à la mairie?

 L’homme
 - Oui, à la mairie. Car c’est là que je travaille.

 La femme
 - Depuis quand?

 L’homme
 - Eh, bien... depuis que je suis au chômage.

 La femme
 - Ah, bon... L’inaction rend stérile. Heureux ceux, comme toi, qui participent au fonctionnement de notre système.

 L’homme
 - Malheureusement nous sommes trop nombreux à le vouloir et peu nombreux à le pouvoir. Règlements et lois se sont multipliés comme des rats et ainsi, nous nous trouvons face à des montagnes d’interdictions. C’est ce qui explique notre situation actuelle où seul les chômeurs ont la possibilité de passer de belles vacances.

 La femme
 - Au fait, quand prends-tu tes vacances?

 L’homme
 - Mais je suis en vacances! Nous sommes en vacances depuis ce matin.

 La femme
 - Tu as raison, j’avais oublié... Les vacanciers ne savent pas apprécier les vacances, ils ne savent que les regretter. Ou à peine que douze heures avant de reprendre la vie de tous les jours.  

 L’homme
 - C’est pourquoi ma méthode est une excellente méthode.

 La femme
 - Notre méthode!

 L’homme
 - La nôtre, bien entendu... Accessible à tous et à toutes. Pauvres, riches, honnêtes, malhonnêtes, nostalgiques, cafardeux, paresseux, excités, vieux, jeunes... Elle est rapide et réalisable à n’importe quel moment,  n’importe quelle heure,  n’importe quel quart d’heure,  sous n’importe quel toit, n’importe quel ciel, n’importe quel temps... pluvieux, orageux, ensoleillé... Et sous n’importe quel régime... de gauche,  de droite, du centre, d’extrême...

 La femme
 - Il fallait y penser. On devrait la breveter.

 L’homme
 - Tu crois?...

Lien permanent 5 commentaires

Commentaires

  • Bien le bonjour Cher Monsieur Vogel j'ai passé une bonne nuit la précédente dut écourtée par les aboiements de deux chiens qui eux ont sans doute fait comme vous avec la porte de l'église
    Enfermés et pleurant la moitié de la nuit ils ont cru qu'en se jetant contre la chatière de monsieur chat leur ami celle-ci s'ouvrirait plus facilement que la porte de l'appartement fermée à double tour
    Vos billets Cher Monsieur sont pleins de vérités qui souvent échappent aux yeux de nombreux humains
    Quand au livre de la Vieille femme et l'enfant je suis ravie car cette grand maman ressemble par ces réparties et son comportement à la mienne qui veuve très jeune et d'origine Savoyarde a su montrer à qui voulait la manipuler, qui commandait et qui faisait dans sa vie de tous les jours et ce malgré les nombreux militaires invités pour manger lors des Grandes manœuvres ,elle resta fidèle au seul homme qu'elle avait vraiment aimé c'est à dire mon grand père mort peu après ma naissance
    Je compris en 2000 seulement que ces damnées Portes de l'enfer réservées aux désobéissants étaient en réalité une région de Tchécoslovaquie mais comme il lui était interdit de parler elle inventa un langage codé sous forme de métaphores ,de chants et de symboles
    Au vu de la situation actuelle et dans le monde comme dirait un ancien de la TV ce fut une chance extraordinaire d'accompagner ces* Vieilles Femmes* qu'elles aient été nos grands mères ou de parfaites inconnues
    Très bon début de semaine pour Vous Cher Monsieur

  • Très bon début de semaine à vous, chère Lovejoie.

  • Je vous remercie Cher Monsieur Vogel la semaine à venir ne pouvant être pire que la précédente
    Très belle soirée pour Vous

  • Très belle soirée à vous, chère Lovejoie.

    Le temps des bonnes soupes, à l'ancienne bien entendu, est de retour!

  • En effet Cher Monsieur Vogel,d'ailleurs c'est bien connu, on fait les meilleures soupes dans les vieilles marmites/rire
    Très bonne nuit pour Vous Cher Monsieur

Les commentaires sont fermés.