Un vide trop plein (15, à suivre)

Imprimer

22
 Tic, tac, tic, tac... Attendre, attendre, toujours attendre. C’est l’enfer quand on est pressé. Pour échapper à ce système social où l’accélération est le mobile principal, le poète préfère remonter le temps. Grave erreur?

23
 Qui cherche trouve. Qui trouve cherche encore. Pour en savoir plus. Toujours plus. Le service des renseignements téléphoniques m’a communiqué le numéro de l’inconnue de la page 73 et celui de Codo.

24
 - Excusez-moi, j’aimerais parler à Codo.

 - C’est moi.

 - C’est Jean Delarue. Vous vous souvenez de moi?

 - Très bien.

 - J’ai retrouvé dans mes papiers...  une de vos analyses sur un des mes textes. Vous vous en  souvenez?

 - Très bien.

 - Il faut que je vous revois. On peut se revoir?

 - Oui, bien sûr, pourquoi pas. Quand?

 - Quand vous voulez, quand vous pouvez.

 - Jeudi à seize heures. Ça va pour vous?

 - Où ça?

 - En face du palais de justice, il y a un petit café... le nom m’échappe. Vous voyez où?

 - Je trouverai.

 - Alors à jeudi...

 - Ça me fera plaisir de vous revoir.

 - À moi aussi.

 - À jeudi.

 - À jeudi.

 - Au revoir.

 - Au revoir.

25
 J’aime les conversations simples. Faites de phrases courtes et de longs silences. C’est à ces moments-là que les grandes émotions se préparent... à suivre

Lien permanent 1 commentaire

Commentaires

  • bien le bonjour Monsieur Hank
    Depuis quelques heures la phrase qui cherche trouve occupe mon esprit et comme nous sommes dans un monde ou une certaine élite a pris l'habit de politiciens pour mieux nous berner surtout quand on sait les raisons évoquées pour faire trembler les plus naifs soupçonnés de salir l'environnement il est préférable de réfléchir à quel jeu nous sommes et serons de plus en plus conviés
    En cherchant on a fini par trouver à quoi correspondait vraiment ce qui devait être sauvé non pour les besoins environnementaux mais pour préserver notre sphère privée
    Sauvez la nature oui mais de vos écrits personnels n'ayant rien à figurer sur internet ce qui bien entendu n'étant pas traduit dans les termes exacts aura permis aux arnaqueurs de toutes les couleurs de profiter de l'aubaine en faisant croire au pire pour mieux encaisser des taxes peut-être pour mieux payer des promoteurs qui eux depuis ont remplacé tous les coins verts pour y construire n'importe quoi et déjà programmé pour durer le moins longtemps,elle est pas belle la vie?rire
    Très bonne semaine pour vous cher Monsieur ,je retourne pâtisser!

Les commentaires sont fermés.