Un vide trop plein (10, à suivre)

Imprimer

15
 - Je vous trouve rêveur, me dit Genève.

 - C’est sans doute la saison qui me rend ainsi, je réponds pour répondre.

 Genève sourit.

 - Vous ne me croyez pas? je lui demande.

 - Plus ou moins, me répond-t-elle.

 Genève se doute de quelque chose. Je m’en moque. Éperdument. Je refuse pourtant de me séparer d’elle. Définitivement. Je couche avec elle par hygiène. Pour ne pas devoir me masturber. Nous couchons ensemble et nous continuons à nous vouvoyer. Bizarre relation... à suivre

Lien permanent 2 commentaires

Commentaires

  • Bien le bonjour Monsieur Hank
    le dernier paragraphe sied comme un gant à un autre canton qui souffrant de mimétisme ne peut non plus pas abandonner l'idée de se séparer de Genève ou Jeune Eve toujours aussi puritaine et qui adore la masturbation mentale sous forme de prêchi prêcha mais pour les autres il va de soi
    Car on enseigne jamais aussi bien ce qui ne sera jamais fait chez soi et pour causes ,quand on sait les immenses fortunes ayant quitté le giron du canton ami avec Jeune- Eve
    On espère malgré tout que votre amie Genève soit moins hypocrite/rire
    Toute belle semaine pour Vous

  • Très bonne semaine à vous, Gravoche.

Les commentaires sont fermés.