La femme nue, la femme...

Imprimer

 Nue sur son lit d’asphalte
 La femme se heurte aux miracles
 Elle creuse sa tombe
 En pleurant de liberté
 Avant, à l’ombre des siècles
 Elle creusait dans la main de l’homme
 Et les jardins se multipliaient
 Elle était nue
 Et sa nudité embellissait
 Aujourd’hui, elle provoque
 Et elle n’engendre que des engendrements
 Que la misère accumule
 Avant, la femme s’appelait Ève ou Marie
 Aujourd’hui, la femme n’est la femme de personne
 Et sa nudité se lit dans les magazines
 Qui envahissent ces kiosques loin de tout jardin
 Qui donc a inventé la nudité?
 Dieu dans un éclat de colère?
 Ou l'homme dans sa solitude?
*
 Femme aux yeux zébrés!
 Ton coeur est une savane
 Où le singe est roi
 Femme aux yeux fermés!
 Ton coeur est une pierre
 Où seule la moisissure s'installe
 Femme aux yeux de mère!
 Ton coeur est un océan
 Où les poisons parlent aux oiseaux
*
 Femme! Par ton ventre, je suis né
 Par ton sein, j’ai grandi
 Par ta bouche, je t’ai conquise
 Par tes yeux, je t’ai comprise
 Mais il m’a fallu du temps pour que je devienne un homme
*
 Un jour, j’ai croisé une femme toute nue sur la route et j’ai perdu ma route.
 
 Mais un autre jour, j’ai croisé une belle femme toute habillée qui avait perdu sa route et je me suis trouvé tout nu.
*
 La femme compte ses sous sur un drap  en soie.
 L’enfant joue à cache-cache avec les fourmis.
 Et la colombe s’envole vers la paix.
 Mais que fait l’homme?

Lien permanent 3 commentaires

Commentaires

  • magnifique poème ,jeux de mots magiques et coquins qui aident à sortir de l'ordinaire
    Quand à l'homme lui chante à mi voix pour ne pas choquer les éventuelles oreilles très prudes de certains partis :c'est le petit bout dla queue du chat etc /rire
    toute belle soirée pour vous Monsieur Hank

  • C'est très beau quand la poésie se réveille en vous.

  • Merci, je suis flatté.

    Et bonne nuit.

Les commentaires sont fermés.