Journal d'un singe (4, à suivre)

Imprimer

11
 Je n’écris pas pour me relire mais pour m’oublier.

12
 Je pense souvent à mon ex femme. Et chaque fois que je pense à elle, mon visage  se métamorphose en une gueule de singe soucieux de son destin.

13
 Quand une femme commence à me préoccuper, est-ce le singe ou l’homme qui commence à se réveiller?

14
 Celui qui scie la branche scie l’arbre. La vie est continuité.

15
 Histoire vraie. Il y a fort longtemps, j’avais  huit ans je crois, le fils d’un médecin  grec se fâcha avec sa mère... Deux jours plus tard, on retrouva le jeune homme perché sur un arbre. Méditant, comme Socrate, sur la connaissance de soi. Quoi de plus naturel! L’arbre n’est-il pas le berceau ou le ventre de l’humanité? La fuite est une sorte de retour aux sources.

16
 De l’ordre jaillit le désordre. Du tronc de l’arbre jaillissent les branches. Le singe saute d’une branche à l’autre. L’homme regarde l’arbre... à suivre

Lien permanent 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.