Quand l’un valse, l’autre joue du tambour

Imprimer

  Ma concierge, qui avait le sens de l’humour malgré elle, qui était italienne le jour et espagnole la nuit et qui est morte hier en Suisse à force d’avoir travaillé pour trois fois rien, me dirait aujourd'hui en passant à l’Europe:

 - L’ Allemagne, c’est un vilain pays mais qui est bien dirigé.  La France, un beau pays mal dirigé. Et le reste... ce sont les restes après un grand festin.

 - Mais que diriez-vous en plus de la France? je lui demanderais.

 Et l’honnête femme me répondrait:

 - La France me fait penser à un pièce absurde où trois mauvais comédiens ont de la peine à me faire rire et à me faire pleurer... Pendant que le héros de l’histoire, entre deux coucheries, expédie avec un pathétique sérieux des soldats en Afrique, pour sauver quelques cacahuètes françaises, ses deux meilleurs camarades, peut-être, se comportent comme des gamins... Quand l’un valse avec les artistes ou les nomades, l’autre joue du tambour en crachant les petits suisses qu’il a mal digérés...

 - Vous pensez à Valls et à Montebourg? je lui demanderais.

 - A qui ça? Je ne fréquente pas n’importe qui, me répondrait-elle, sûrement.

Lien permanent 1 commentaire

Commentaires

  • Excellent !
    Votre concierge avait beaucoup de bon sens.

Les commentaires sont fermés.