Mâle dans sa peau (15, à suivre)

Imprimer

14
 Onze heures moins le quart. Je suis au vanha hautausmaa. Au vieux cimetière. Assis sur un banc. J’attends... J’aime bien arriver en avance à un rendez-vous. Cela me permet de sentir l’atmosphère du lieu. Le lieu avant les bavardages. Le silence du lieu. Ou sa musique. Tout endroit dégage une certaine musique, sa propre musique. Et ici, c’est la musique de l’au-delà. Mon casse-tête préféré. Y a-t-il une vie après la mort?  Peut-on communiquer avec les morts? Mon grand-père l’aurait faite. Cette expérience paranormale. Et avant de mourir, le vieil homme aurait chuchoté à l’oreille d’un de mes oncles: Si je dois revenir sur terre, alors je préfère renaître idiot. Mon grand-père savait sûrement trop de choses. Dommage, nous nous sommes jamais rencontrés. Je lui aurais posé un tas de questions. Des questions sur le bien, le mal et sur les rêves. Surtout sur mes rêves étranges. Avec des anges et avec Dieu. Avec Dieu, une seule fois... Une nuit, Dieu me remit une table en pierre sur laquelle étaient gravés tous les signes mathématiques plus un. Un signe bizarre. C’était le signe avec lequel l’on pouvait tout résoudre. Et dans mon rêve, à un moment donné, tout devint clair, j’avais tout compris. J’avais en quelque sorte résolu l’équation de l’existence. Mais à mon réveil, ce fameux signe se dissipa dans ma mémoire... à suivre

 Le vanha hautausmaa:

Lien permanent 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.