Le vallsisme, c’est comme le fascisme...

Imprimer

  Et dire que j’ai aimé la France socialiste! Proche du peuple et des libertés intellectuelles. Comme j’étais naïf! Un grand naïf qui croyais à la liberté de la presse et des spectacles garantie par l’état. Un état sensible à la morale de l’intelligence. Tout allait à merveille, dans le bon sens, ou presque, et voici que le vallsisme entre en scène avec rage et hystérie et, en s’appropriant tous les plus hauts pouvoirs, il se met à interdire les spectacles dits racistes...


 Regardons les choses bien en face et soyons honnêtes! Le racisme est partout. Dans la rue. À l'école. Dans les entreprises. À la maison... On crache, à longueur de journée, contre les noirs, les blancs, les Arabes, les musulmans, les Juifs, les chrétiens, les homos...


 Le racisme est une gigantesque blessure sociale créée par l’injustice et le mépris de l’autre. Une blessure qui ne disparaîtra jamais par la force policière, ni par une éducation forcée, mais par la compréhension et une mise en place d’une parfaite justice sociale. Un travail colossal!


 Le vallsisme (j’ai envie de dire le vallsirisme), c’est comme le fascisme, il cherche à étouffer celui qui n’adhère pas à ses idées, à ses pensées. Une mise à néant de l’autre.


 Quelle folie, quelle force démoniaque faut-il avoir dans son âme pour tant désirer interdire des spectacles, des cercles d’amis, des réunions de famille... dans les théâtres, les maisons et les jardins privés! 

Lien permanent 5 commentaires

Commentaires

  • 100% d'accord avec vous! Un jour peut-être connaîtrons nous les dessous de l'affaire. Si Dieudonné est cynique, satirique et provocateur, il n'est pas le seul, c'est pratiquement le fond de commerce de tous les humoristes, depuis le "sandy" de Dubosc aux parodies de Gerra, aux sketchs de Bedos...
    De quoi Valls a-t-il peur?

  • Valls n'est pas et n'a jamais été de gauche. C'est pour cela qu'il plaît tellement à la droite.

  • Cher Monsieur A la question pourquoi tant de haine et de racisme une raison parmi d'autres à cela,les victimes auparavant étaient obligées de se taire avec Internet elles peuvent sans coup férir vider leur sac
    Cependant on peut comprendre votre dépit et votre naiveté semblable à beaucoup d'autres pourra remplir le wagon des désillusionnés .Ils sont nombreux les dissidents ce que Vals et bien d'autres redoutent le plus.
    A ne pas confondre avec révolutionnaires car les premiers sont discrets et agissent comme l'ont fait avant eux des générations qui leur ont inculqué le savoir vivre et le fameux adage,on ne se laissera jamais marcher dessus et encore moins intimider
    toute belle soirée pour Vous

  • Bravo Monsieur Vogel! C'est très bien dit.

  • A force de parler uniquement de Dieudonné, on en oublie les dizaines de milliers de personnes qui constituent son public en salle, et les centaines de milliers sur Internet.

    Ces gens n'ont-ils pas le droit de voir ce qui leur fait plaisir? Et leur liberté à eux? Non seulement Dieudonné est censuré, mais des dizaines de milliers de citoyens sont aussi censurés. Le pouvoir leur dit ce qu'ils ne peuvent pas ou ce qu'ils peuvent voir. Le pouvoir pense et décide pour ces citoyens.

    Et demain le pouvoir s'attaquera aux vidéos sur Internet, sous le prétexte de Dieudonné mais avec les conséquences incalculables que cela implique. Le pouvoir va essayer de contrôler Internet. Et seules les vidéos "approuvées" et puis seuls les "textes autorisés" seront visibles.

    Et chaque mesure de censure adoptée fera jurisprudence. La situation est extrêmement grave.

Les commentaires sont fermés.