Schiberen (10, à suivre)

Imprimer

23
 Y a-t-il une école à Schiberen? L’école! Lieu de massacre et de rédemption. Où l’enfant terrible se libère des griffes de ses parents. Où l’enfant secret plonge davantage dans le monde obscur de la connaissance. L’école, c’est l’abattoir de l’enfance. Un lieu où l’on apprend, certes, mais où l’on apprend selon des règles. La plupart du temps étatiques. Le système. Le conditionnement! Un conditionnement mis en place par des esprits conformistes. Les élus de la société. Ceux qui ont su de faire une belle place au soleil. Combien d’enfants rentrent de l’école le mal au ventre? Combien? Je me souviens de mon fils, aujourd’hui chercheur scientifique établi aux États-Unis, qui se plaignait souvent des  cris hystériques de sa maîtresse, en première année d’école primaire. Elle crie pour rien, me disait-il. L’enfant ne comprenait pas. Les enfants ne comprennent pas la colère des grands. Quel massacre!... L’école, c’est le premier pas vers l’avenir mais c’est aussi le dernier sourire au jardinier de Dieu. L’enfance. Où la beauté est indéfinissable, n’a pas de nom. L’école, au contraire, c’est le grand étiquetage des êtres et des choses qui nous entourent. C’est l’entassement des connaissances. C’est la porte ouverte vers le monde des rusés où la compétition est sans pitié. C’est le lieu sacré où l’enfant frustré, devenu enseignant, se venge de ses blessures. Où le professeur bavard ne cesse de se gargariser, tout en jouissant de ses discours. Des discours souvent empruntés. Des discours volés aux hommes célèbres. Où le doyen cocu retrouve sa virilité face à ses élèves. Grâce à eux. Grâce à Dieu! Dans sa naïveté, l’enfant attend tout de l’école. Malheureusement, l’école ne lui donne que ce qu’elle veut bien lui donner. Ou peut lui donner. L’école est-elle différente de notre société? Elle a été crée par l’homme. Donc... Elle changera quand l’homme aura changé... à suivre

Lien permanent 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.