Schiberen (3, à suivre)

Imprimer

8
 Les voyages forment la jeunesse, dit-on. Les rêves forment la vieillesse, dis-je. Quelle pensée absurde! Pour certains: certainement. Pour les autres: aucune réaction, du vent ou un petit vent sorti de nulle part.

9
 Nous sommes en voiture sur la route qui mène à Novokouznetsk, en Sibérie... Chaque fois qu’une église pointe à l’horizon, je commence à la dévorer des yeux.

 - Tu aurais dû devenir prêtre, me dit Rouslan Garipov, le fils de ma belle-soeur Tania.
 
 - C’est vrai, j’adore les églises mais malheureusement Dieu ne se trouve pas dans ces lieux sacrés. Il est là où on le cherche pas. C’est son secret, dis-je.

10 
 - J’avais pour mission de vous supprimer, me dit un officier suisse.

 - Moi?

 - Toute votre famille mais, comme vous pouvez le constater, je n’ai pas exécuté les ordres. J’ai simulé le crime.

 - Mais c’est un crime contre l’humanité, dis-je à mon père.

 - Il faut avoir des preuves avant de porter une telle accusation, me dit mon père.

- Quel est votre nom? je demande à l’officier.

 - Schiberen.

 - Schiberen?

 - Oui, Schiberen.

 Je me réveille à ce moment-là... et sans perdre une seconde, j’écris le nom de l’officier suisse dans mon carnet de voyage.

11
 Je me rends, avec ma femme, dans une clinique dentaire publique. Le chirurgien dentiste m’arrache une dent pourrie. Anesthésie et extraction: trois cents roubles, environ dix francs suisses. Trois fois rien ou le prix d’une bouteille de vodka.

12
 Karina Aratunian, ma nièce, la fille de ma belle-soeur Zoé, me prête son ordinateur. Je cherche sur Google Schiberen. Résultat: nul. Rien, rien du tout... à suivre

Lien permanent 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.