Black & White (1, à suivre)

Imprimer

  Quelque part sur la terre, non loin d'un lac et d'une société richement organisée par des gens riches, une femme jeune, belle et intelligente entre dans un petit cimetière...

 Quelque part ailleurs, au sein de cette même société richement organisée par des gens riches, un homme, d'une quarantaine d'années, au visage dur, s'installe dans un fauteuil...

 Elle, elle s'appelle India Black. Son mari, Art Black, est mort suite à un accident de la route, c'est ce qu' a déclaré la presse.

 Lui, il est inspecteur de police, attaché au  service de la sécurité de l’état, et il s’appelle Vic White.

 India Black est maintenant au bord de ce lac. Elle a donc quitté le petit cimetière où elle a déposé, comme tout les jeudis matin d'ailleurs, des fleurs sur la tombe de son mari.

 Elle regarde le lac. Ses yeux sont brillants. Ils étaient plus brillants avant, avant la mort de son mari. Disons: avant, ils n‘avaient pas le même éclat, la même brillance.

 India Black baisse les yeux...

 White, confortablement assis dans son fauteuil, tire un cigare de la poche de son veston et l'allume.
 
 Il regarde le bout de son cigare et pourtant son esprit est ailleurs...

 ... i1 fait gris. Des hommes sont en train de balayer la rue. C'est le matin très tôt. Art Black, casquette de marin sur la tête, lunettes de soleil et cigare au bec, s'assied au volant de sa voiture...

 White décroche le téléphone, compose quatre numéros et dit d'un ton sec:

 - Rapportez-moi le dossier Black.

 India Black est derrière le volant de sa voiture. Elle conduit avec prudence car c'est une femme prudente. Mais tout en conduisant, elle regarde les passants qui traversent avec imprudence d'un trottoir à l'autre.

 - Inconscients, moutons, aveugles, murmure-t-elle.

 White, toujours confortablement installé dans son fauteuil, feuillette le dossier Black.

 La voiture d’India Black s'arrête à la lisière d'un bois...

 India fait quelques pas puis subitement elle retourne dans sa voiture.

 Sans perdre une seconde, elle met la clé dans le contact et fait démarrer la voiture  à toute pompe.

 White, assis sur la terrasse d’un restaurant, boit son premier café et fume son deuxième cigare de la journée.

 Les oiseaux chantent et la rivière coule.... Pas un bruit, que des sons naturels et naturellement harmonieux. India Black est là mais tout en étant là elle est ailleurs. Le vieux Black, le père d’Art, est aussi là et lui aussi tout en étant là il est ailleurs.

 - Vous avez peut-être raison, dit le vieux Black en bourrant nerveusement sa pipe.

 - Je suis certaine, dit India. White n'est pas un simple inspecteur de police, il doit occuper un poste important, c'est mon intuition. Pourquoi un inspecteur de police viendrait-il prendre des nouvelles d'une...?

 Les yeux d’India se mettent à briller.

 Le vieil homme s’approche d’India et entoure de son bras osseux les épaules de sa belle fille.

 - Ça était dur pour tout le monde, dit-il. Oui, ça était dur pour le monde. La vie est injuste.

 White, qui a repris ses activités de fonctionnaire, après son premier café et son deuxième cigare, est penché sur le dossier Black... à suivre

Lien permanent 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.