Le dieu helvète (8, à suivre)

Imprimer

18


 ... la mort est en chacun de nous. Elle est là, seconde après seconde, et nous avons peur d’elle. Elle est là mais nous sommes incapables de la voir telle qu'elle est. Car nous pensons à elle au lieu de la regarder en face. Cette mort est liée à des images obscures et macabres, des images qui ont été cultivées par l'esprit. Mais en vérité la mort est tout à fait autre chose: elle fait partie de la vie  seconde après seconde. La vie n'aurait pas de sens sans la mort: elle serait monotone, mécanique, absurde... Et nous bâtissons des murs pour ne pas regarder la mort en face, recherchant ainsi une certaine sécurité. Mais les murs se brisent aux forces de la vie car ils sont fragiles... et dans le désespoir nous essayons de les reconstruire ou d’en construire d’autres. Mais la vie, la mort est invincible... Vivre, vivre réellement, c'est mourir seconde après seconde aux idées du passé, aux idées de la mort, car elle porte chaque jour un autre visage...


19


 - Le rendement de votre service a rudement baissé, me dit mon chef d’un ton accusateur.

 - Ce n'est pas possible.

 - Ce n’est pas possible, c'est certain.

 - La crise.

 -Non, ce n'est pas la crise, c'est vous qui travaillez moins bien.

 - Comment est-ce possible?

 - Je vous le demande... Vous rêvez trop ces temps-ci. Soyez donc plus sur terre, plus avec nous et tâchez de moins rêvasser à vos... à votre roman!

 - Quel roman?

 - Je vous en prie! Ne prenez pas les gens pour des imbéciles. Tout le monde ici est au courant que vous êtes en train d’ écrire un livre...

 Comme les choses vont vite, me dis-je. J'ai eu tort de me confier à quelques-uns de mes collègues de travail. Et tous les moyens sont bons pour trouver un coupable, pour justifier une situation alarmante!


20


 ... aujourd'hui, jour de fatigue, jour de travail... Le soir pour oublier tout ça, je ne pense qu’à l’amour... vulgairement, avec violence...

 C'est ainsi qu’agit l’homme bestiale qui se trouve dans un profond état de fatigue mentale, pensai-je. Le sexe est un échappatoire... à suivre

Lien permanent 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.