DSK, Ben, Lars... du mauvais cinéma

Imprimer

Nous vivons dans une drôle de société... La vie est vraiment un spectacle...

Lien permanent Catégories : Air du temps 3 commentaires

Commentaires

  • Soyons net, oui... mais OBJECTIFS,
    La loi américaine a la présomption d'innocence depuis des décennies ... mais assise à sa droite, ce principe est accompagné du respect absolu de consignes de sécurité car face à loi, tous le citoyens sont considérés comme égaux, c'est le principe que ce peuple, l'américain a légitimé... chose qui n'est pas partagé par la civilisation européen.
    Mise en scène ? si la détention de DSK l'était alors vous en trouverez des milliers des mises en scéne par sémaine parlons seulement à NY , protagonisant toutes des anonymes ou de personages publiques. Je concède néanmoins que c'est peut une mise en scéne pour ceux qui ne connaissent que l'amerique des "mis en scènes" c'est à dire celle de son canapé acompagné d'un film hollywodien.

    Que si c'est dégradant pour la dignité humaine ? Bien sûr que oui mais de nouveau, ce sont les méthodes légitimés par un peuple qui n'est pas le notre, alors on n'a que à le respecter car ce n'est pas éthique d'avoir témoigné ce genre d'abus pendant des décennies et de se manifester contre uniquement parce que un de nos "citoyens distingués" a été pris par cette machinerie.

  • Au nom de Dieu, de la sécurité du pays et de n'importe quoi, on crache facilement sur les lois fondamentales... Que vous soyez américain, suisse ou bédouin... un homme est un homme et il mérite que l'on le traite avec dignité...
    Cordialement Hank Vogel.

  • On peut être américain et rester critique. Il y a des lois certes mais encore il faut les interpréter, car c'est bien ce que la défense va s'employer à faire.
    L'accusation est à la portée de n'importe quel péquin. Ainsi chargée, c'est à la défense d'élaborer son plan de démonstration. La difficulté se trouve précisément dans cette forme de procédure - mais quel système judiciaire ne comporte pas cette exigence d'espace de droit pour faire apparaître la vérité? -.
    La culture de l'accusation facile en trompe l’œil risque de poser de sérieux problèmes en boomerang à son auteur s'il n'est pas préparé à un tel investissement. Dès l'accusation, il faut vraiment être déterminé à aller jusqu'au bout de certains sacrifices, c'est à dire engager ses énergies, ses moyens, son temps et sa résistance psychique. Souvent sa vie familiale et professionnelle. Exactement ce qu'on impose à l'accusé. Car si l'accusation, même si elle est de bon droit et sincère, elle peut parfaitement se retourner contre son auteur de manière impitoyable face à une défense habile, subtile qui ne laisse rien passer et qui rend parfois certaines convictions, certains faits inexploitables.

    Qui donc, sans soutien, sans un plan de défense d'arrière plan oserait franchir le pas d'une plainte pénale? Pauvre, sans soutien, le quidam se contente souvent de retirer sa plainte ou de négocier avec l'agresseur. C'est le cas des 90% de cas dans toutes les métropoles de la planète. (A moins que l'agresseur ait de témoins ou qu'il soit pris en flagrant délit). C'est probablement 99% des cas dans les petites provinces tranquilles.

    De l'autre côté, si la défense est faible et malhabile, elle ne fera que donner raison aux allégations de l'accusation. C'est bien pour cela que les condamnés ruminent l'échec de leur défense. Souvent ils la travaillent la nuit en geôle après les journées de travail forcé dans le vain espoir de pouvoir faire réviser leur procès, ou alors, ils élaborent leur vengeance de sortie de prison.

    Le problème aussi, est que les tribunaux sont débordés et sous-équipés comme en Europe et que les autorités judiciaires évacuent presque tous les recours de révision. On imagine le coût et le temps!

    Ce lien contribuera peut-être à mieux comprendre l'aspect politique du cas Stauss Kahn dont l''appareil judiciaire est mis à contribution pour le spectacle. Je me plais à croire qu'il y a derrière cela une raison purement politique sur le FMI pour lequel l'accusé venait tout juste d'engager une profonde réforme aux fin d'atteindre plus de stabilité, de sécurité et d'équité pour les contributeurs du fonds ( représentant les peuples). Ce qui déplaît souverainement la réputée première puissance Américaine.
    http://www.globalresearch.ca/index.php?context=va&aid=24867

Les commentaires sont fermés.