Quand le silence n'est plus d'or

Imprimer

Comme une horloge vivante, il frappe, il frappe...

Les commentaires sont fermés.