L'espionne et moi (18, à suivre) (04/08/2022)

 L'espionne et moi Hank Vogel.jpgLouise sort des toilettes comme si de rien n’était. Ou plutôt: telle une princesse, une duchesse ou une comtesse qui cherche à camoufler le plus bas de ses soucis en tirant une gueule pas possible. Elle s’approche de moi d’un pas ferme et m’ordonne:

 - Rase-toi! On dirait un armailli qui descend tout droit de son alpage. Je me demande comment j’ai fait pour te reconnaître tout de suite.

 - Sans doute l’odeur du fromage, je plaisante.

 - Oui, c’est vrai tu fais honte...

 - Ta mémoire visuelle est plus qu’intacte, par contre l’auditive déraille à fond. Bien que comme la plupart des gens...

 - C’est une insulte?

 - Non, une constatation.

 - Et pourquoi?

 - Parce que je ne m’appelle pas Yahya Asfour mais... mais...

 - Mais?

 - Toi d’abord!

 - Comment ça?

 - Je connais Louise et Carmen, tes pseudos, mais ton vrai prénom et ton patronyme, je les ignore totalement.

 - Vraiment?

 - Vraiment!... Chose étrange, toi qui déteste tant les Arabes, comment se fait-il que tu aies traduit mon nom dans la langue maternelle d'Anodis?

 - C’est qui ce type-là?

 - Un Syrien comme mon oncle.

 - Quel rapport?

 - Aucun.

 - Alors?

 - Tu mens comme tu respires.

 - Mais le mensonge n’est-il pas une vérité dans un monde inconnu?

 - De quelle bouche as-tu entendu cela?

 - De la tienne, cher Ami!

 - Et Asfour pour la première fois?

 - De la tienne aussi.

 - Bizarre!.. Ne me suis-je pas aussitôt rétracté en te dévoilant ma vraie identité?

 - Peut-être, probablement... je m’en souviens pas.

 - Cela confirme bel et bien ma théorie.

 - Partage-la, si elle n’est pas trop fumante...

 - La mémoire est très attachée aux premières impressions. Par exemple: un mot mal orthographié ou mal verbalisé puis corrigé refait toujours surface quand on fait appel à ce dernier. Compris?...

 Toc, toc!

 - Merde, ils sont déjà là les ours! s’exclame-t-elle, toute affolée... Cache-toi vite sous le lit.

 - Mon œil, dis-je, tu as vu mon âge? Derrière les rideaux...

 - N’importe où mais il ne faut pas qu’ils te voient...

L'espionne et moi de Hank Vogel.jpg

X Y alias Yahya Asfour

23:17 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | |