L'espionne et moi (9, à suivre) (08/07/2022)

L'espionne et moi Hank Vogel.jpg  Je joins les mains, comme pour supplier une maîtresse déçue, et lui dis:

 - Pour l’amour du ciel, chère Louise, sache que le vieillissement n’a aucun pouvoir de dégradation sur une âme généreuse. On naît altruiste ou égoïste. Courtois ou discourtois. Donateur ou accro au fric. Zèbre ou lion. Et mes zébrures ont toujours la même teinte. Je n’ai donc pas changé. Ni mes idées concernant la femme d’ailleurs...

 - C...

 - Attends! Qu’elle soit bourge, nonne, lesbienne, pute ou je ne sais pas quoi encore, elle ne doit rendre des comptes qu’à elle-même. Son corps lui appartient, entièrement, et ne peut être la propriété de quelqu’un d’autre. Et elle est libre d’en faire ce qu’elle veut. Même des choux ou des pâtés. Sans être obligée de demander la permission au père, au fils ou au saint-esprit. Alors que tous les juges conservateurs de la terre aillent se faire voir par les Grecs... Capiche?...

16:43 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | |