Tell une hirondelle sans nid (20, à suivre) (01/07/2022)

 Tell une hirondelle sans nid de Hank Vogel.jpgAprès quatre-vingt-quatre jours d’attente, où l’espoir et la méfiance ne cessaient de jouer au ping-pong, à l’aube de l’anniversaire de ma belle-fille Jeannie, vu qu’elle se trouve en Floride avec son beau Greg, qui n’est autre que mon cher fiston, je reçois une réponse positive à ma fameuse demande.

 Enfin, je peux dormir sur mes deux oreilles, me dis-je en lisant la missive. Que Dieu bénisse l’État de Vaud!

 Et aussitôt, cette chimère qui me pousse souvent à foutre le camp pour aller nulle part, née au pire moment de mes inquiétudes, s’éteint à jamais.

 Mais... mais... mais... 

 Pour que mes applaudissements, silencieux, prennent plus d’ampleur, ou le contraire, une voix céleste me chuchote à l’oreille:

 - Ton grand-père Charles et ton petit-fils Steven sont nés à Lausanne. Ta petite-fille à Morges. Ton fils Gregory a étudié à l’EPFL où il fut assistant durant plusieurs  années et a obtenu le titre de Docteur ès-sciences. Malheureusement, il bosse actuellement aux États-Unis où le peuple semble être à la merci de neuf juges d'une étrange cours dite suprême qui ont presque tous des mains crochues. Bizarre pour une démocratie, non? Quant à ta fille Cynthia, psychologue diplômée de l’Uni de Genève, travaille pour divers EMS vaudois. Elle habite, avec son mec et ses  enfants, à Préverenges. Et ton grand et vieux frère Freddy, spécialiste de la betterave sucrière, de la pomme de terre et de la vigne entre autres, qui fut le professeur du sieur Guy Parmelin, à Pully. Certains d’entre eux ont largement contribué à la richesse tous azimuts de cette région au bord du lac Léman. Alors, mon petit terrien, ne te considère pas comme un intrus sur une terre étrangère.

   

23:10 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | |