On nous observe! (27, à suivre) (14/09/2021)

 On nous observe, Hank Vogel.jpgZita entre en coup de vent dans ma chambre, d’hôpital évidemment, et me jette mes vêtements à la figure en me criant dessus:

 - Debout révolutionnaire de mes deux,  enfile vite tes fringues de pédé!

 - Eh! Oh! Tu n’as pas remarqué que j’étais en train lire? je lui demande, choqué par son comportement ordinaire et brutale mais également surpris par sa promptitude.

 - Et alors?... Tu pensais pas que je n’arriverais pas de sitôt, n’est-ce pas?

 - En effet, peut-être...

 - Allons, oust! Hors du lit! Un taxi nous attend.

 - Pour aller où?

 - Au tribunal.

 - Que s’est-il passé? Vraiment, au tribunal?

 - Mais non, chez toi, imbécile! Tes vieux t’attendent.

 - Merde alors! 

 Dans le taxi, curieusement, Zita se serre contre moi et me dit d’un air convaincu et convaincant:

 - Ton manque  de respect voire d’affection envers tes parents, je comprends ça. Surtout ta petite haine à l’égard de ton paternel.  

 - Ça se voit autant que ça? je lui demande, fort étonné de son assurance et sa franchise.

 Elle ne donne pas suite à ma question,  elle poursuit sa critique comme de rien n’était:

 - Je sais, c’est quelqu’un de très à cheval sur les principes, pour ceux qui n’ont pas les yeux en face des trous, mais prêt à tout pour satisfaire son ego et sa libido.

 - Et toi?  

 Elle sourit puis elle me répond avec une mélancolie teintée d’ironie:

 - A l’opposé de lui, l’être le plus cher au monde m’a appris les vraies bonnes manières et m’a fait découvrir tant de belles choses. Malheureusement, il est mort trop tôt, à la guerre, pour une patrie fantôme. Mais, avant d’aller vérifier si le paradis existe toujours, il a eu le temps de me livrer son plus grand secret: comment appréhender l’enfer ici-bas sans devoir en subir les conséquences.

 - C’est-à-dire?

 - L’art d’observer!

 - Comment?

 - Il n’ y a point de comment ni de pourquoi lorsque l’observateur et l’être ou l’objet observé ne font qu’un. Dans l’absolu, la réalité est toute autre. Claire, Limpide, sans aucune dualité. Mais dans celle où nous vivotons quotidiennement, nous nous observons constamment sans chercher à mettre fin réellement à nos mutuels conflits. Je t’observe, tu m’observes, ils s’observent l’un l’autre, les uns les autres... avant... avant...

 - Avant quoi?

 - De nous entre-tuer ou de coucher ensemble. Au propre comme au figuré.

 - Pas forcément.

 - Comment ça?... Si tu as une déclaration à me faire...

 Mais à cet instant, fatidique ou pas, comme dans un film à l’eau de rose et à suspens, la voiture s’arrête soudainement et le chauffeur, sourd et muet durant tout le trajet, jubile en criant presque:

 - Nous sommes arrivés, les amoureux!...

08:45 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | |