On nous observe! (26, à suivre) (11/09/2021)

 On nous observe, Hank Vogel.jpgEnfin L’homme de Skardou en ligne droite, je rumine, soulagé tel un séminariste de longue date qui croit découvrir les évangiles pour la première fois.

 Bizarrement, les livres saints, même peu chargés de charité et de bonté divine, ont tendance à nous transformer en de petits agneaux avec une très faible mémoire.

 Je sonne à la porte. La porte s’ouvre. Une femme est là. Je la connais, forcément. Non, heureusement, je la reconnais. Car quelqu’un d’autre aurait pu être à sa place. Avec le temps... Après toutes ces années. Loin d’elle. Sans elle. La femme est donc là mais ce n’est plus la même. Forcément, avec le temps, elle a beaucoup  changé. Elle a vieilli. Ses cheveux tout gris... Ses rides aussi... Nous avons rendez-vous? me demande-t-elle. Je ne crois pas. Non, excusez-moi, nous n’avons pas rendez. Alors, je suis désolée... Elle pousse la porte en ma direction. Pour la fermer. Je retiens la porte. Si, nous avons rendez-vous. Quel est votre nom? Je suis l’homme de Skardou. Je ne connais pas. Si, vous connaissez. Je ne pense pas. C’est urgent? C’est important. Très important. Elle me laisse entrer. Le décor, par contre lui, n’a pas du tout changé. Ou à peine. Un tableau en plus ou en moins. Peut-être. Je m’installe...  

09:01 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (11) |  Imprimer |  Facebook | | | |